Will Amos tient des consultations sur les changements climatiques

0
17

Allyson Beauregard

PONTIAC – Les 6 et 7

Allyson Beauregard

PONTIAC – Les 6 et 7
septembre derniers, le député fédéral de Pontiac Will Amos tenait deux forums sur les changements climatiques dans le cadre d’une série de consultations publiques des résidants de sa circonscription sur des sujets divers dont la réforme électorale, Poste Canada, l’agriculture, l’accès à l’internet haute-vitesse, etc.
La première rencontre a eu lieu à l’église Ste-Élizabeth à Cantley en présence d’une vingtaine de personnes.  Un invité spécial, Benoît Delage, directeur du CREDDO (Conseil régional de l’Environnement et du Développement durable de l’Outaouais), a débuté la soirée avec une présentation portant sur l’importance, pour les citoyens, de pouvoir exprimer leurs points de vue à leur représentant fédéral élu.
La seconde rencontre, tenue à l’école Darcy-McGee, réunissait une cinquantaine de personnes.  Guillaume Lavoie,  conseiller à la Ville de Montréal pour le quartier Rosemont-Petite-Patrie,  a ouvert la rencontre avec une présentation sur les économies collaboratives et leurs impacts sur les changements climatiques.
Au cours de ces deux assemblées, M. Amos a posé des questions au
public sur les mêmes sujets : des solutions qui devraient être des priorités pour les gouvernements, les entreprises et les communautés pour réduire les gaz à effet de serre (GES), des moyens de stimuler l’économie et de créer des emplois tout en réduisant les GES, des moyens de faire la promotion d’innovations et de technologies par rapport aux GES et des solutions que les Canadiens devraient adopter pour mieux se préparer aux changements climatiques et pour aider les communautés affectées par ces changements.
M. Amos a présenté les suggestions et les commentaires du public à la ministre de l’Environnement et des Changements climatiques Mme Catherine McKenna. La longue liste de recommandations comprenait des subventions aux transports électriques, une nouvelle taxe sur les véhicules qui consomment beaucoup d’essence et sur une deuxième auto, l’application plus stricte du Code de la construction, l’arrêt des subventions et de l’aide à l’industrie pétrolière et le développement d’un réseau de distribution de l’énergie hydroélectrique propre dans tout le Canada.
Étant donné le succès de ces deux forums, un troisième sur le même sujet a été ajouté et est prévu pour le 28 septembre à midi au campus Gabrielle-Roy du CEGEP de l’Outaouais.  En plus de cette rencontre du 28, le prochain forum aura lieu à Maniwaki le 3 octobre et on y discutera principalement d’économie et de développement social.             
                             (tr. LT)