Vélosympathique – Pour la mise en valeur du Cycloparc PPJ

0
19

La MRC attend les recommandations de Vélo-Québec pour l’amélioration de la PPJ dans le but d’obtenir la certification  « Vélo-sympathique »

Allyson Beauregard



La MRC attend les recommandations de Vélo-Québec pour l’amélioration de la PPJ dans le but d’obtenir la certification  « Vélo-sympathique »

Allyson Beauregard

MRC DE PONTIAC ET MUN. DE PONTIAC –  Au cours de la réunion mensuelle du conseil des maires de la MRC de Pontiac de mars dernier, ceux-ci ont décidé de faire le nécessaire pour obtenir la certification « vélosympa-thique » de Vélo-Québec pour la piste cyclable PPJ.
Onze inspecteurs bénévoles, contactés directement par Vélo-Québec, ont déjà inspecté la PPJ pour réaliser un inventaire de ce qui est disponible et de ce qui a besoin d’améliorations. À l’aide de cet inventaire, Vélo-Québec émettra ses recommandations pour l’amélioration de la piste, de la sécurité et de l’expérience des usagers. La réponse devrait venir de Vélo-Québec à la fin du mois de mai et la
certification vélosympathique sera accordée une fois que les améliorations recommandées auront été réalisées et vérifiées par les inspecteurs bénévoles.
Le mouvement vélosympathique a pour objectif d’encourager les communautés et les organisations à adopter le cyclisme comme moyen de transport quotidien et aussi pour les activités de loisir. Les réalisations des communautés qui encouragent la pratique quotidienne du vélo dans un environnement sécuritaire sont reconnues par la certification vélosympathique.
Les études et les certifications de Vélo-Québec sont gratuites, mais c’est la MRC qui devra couvrir les coûts des améliorations recommandées. À la MRC de Pontiac, c’est le coordonnateur de Culture, Sports et Loisirs, Chakib Ahmimed, qui est responsable de ce dossier.  Il explique que le temps nécessaire à la réalisation des améliorations recommandées par Vélo-Québec peut varier selon la nature et les coûts associés à ces travaux. « Nous allons tout mettre en ordre », déclarait-il, tout en expliquant que les travaux débuteront dès l’été prochain.
Selon M. Ahmimed, cette certification de Vélo-Québec est importante afin d’améliorer la visibilité de la PPJ, d’attirer plus d’utilisateurs et, en
fin de compte, d’améliorer l’ensemble du Cycloparc PPJ.
Collaboration avec les municipalités et les groupes communautaires
En plus de l’étude réalisée par Vélo-Québec, M. Ahmimed précise que la MRC travaille aussi en collaboration avec les usagers de la PPJ, en
particulier avec le groupe Green PPJ Verte, pour identifier les améliorations qui
pourraient être apportées au cycloparc. « Nos membres se sont engagés à inspecter la piste et à identifier les problèmes, tels que des barrières brisées ou des endroits qui manquent de revêtement en poussière de pierre, etc. », déclarait M. Remo Pasteris, porte-parole pour le groupe Green PPJ Verte, ajoutant que son groupe aimerait avoir son mot à dire sur la façon dont les investissements sur la piste seront faits selon le budget de cette année. Ils ont déjà recommandé que des panneaux soient installés le long de la piste afin que lesutilisateurs puissent signaler les problèmes.
« Nous voulons que tous les utilisateurs soient nos collaborateurs. Nous avons besoin de panneaux qui indiquent qui contacter en cas de problèmes sur la piste. Si nous avons une piste cyclable bien entretenue, plus
de cyclistes vont alors l’utiliser, ce qui encouragera la MRC à y investir davantage », expliquait-il.
M. Ahmimed ajoutait que la MRC travaillera de concert avec les municipalités pour résoudre les problèmes qui pourraient survenir et il est aussi possible que la MRC ait recours aux services d’un ingénieur pour évaluer l’état de cette importante infrastructure communautaire.  (Tr. LT)