Unités d’intervention psychiatrique de courte durée

0
127

Tashi Farmilo
Initiative de journalisme local

Le Centre intégré de santé et des services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) a récemment mis en place son Unité d’intervention psychiatrique de courte durée (UIBP), qui fait partie intégrante du Plan d’action interministériel en santé mentale 2022-2026, baptisé à juste titre « Unis pour le bien-être collectif ».

Situé à l’Hôpital de Gatineau, l’UIBP a pour mission principale d’étendre les interventions psychiatriques spécialisées et brèves pour les personnes en crise. Les patients peuvent accéder à ces services après avoir consulté un psychiatre du service d’urgence. Cependant, avec le déploiement imminent de deux mesures supplémentaires, un accès direct à l’UIBP pourrait être disponible pour les équipes d’intervention rapide spécialisées, les équipes de relais communautaire en santé mentale (ÉSIRRC) et les brèves équipes de traitement intensif à domicile (hospitalisation à domicile – TIBD).

Avec un séjour prévu allant de 48 à 72 heures, l’unité s’adresse aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale aigus, ouvrant ainsi de manière transparente leur chemin vers leurs résidences. Les patients sont assurés d’une stratégie d’intervention sur mesure, mettant l’accent sur leurs forces uniques pour assurer la stabilité et un retour rapide aux responsabilités sociétales et professionnelles. L’unité est conçue pour réduire les hospitalisations prolongées, en réduisant le syndrome de la « porte tournante » en poussant activement à résoudre les problèmes psychosociaux.
L’un des moteurs de la création de l’UIBP comprend l’urgence de réduire les taux d’hospitalisation des patients en santé mentale, d’alléger la pression sur les services d’urgence et d’améliorer la qualité des services aux patients.
Mais le CISSSO ne s’arrête pas là. Des plans sont en cours pour renforcer le soutien en santé mentale dans la région, allant de la mise en place d’équipes d’intervention rapide spécialisées communautaires au lancement de projets phares axés sur les interventions psychiatriques à court terme, en passant par un traitement intensif bref à domicile pour les personnes atteintes de troubles mentaux.

L’UIBP apporte une pléthore d’avantages à la communauté de l’Outaouais : accessibilité élevée pour les personnes dans le besoin, réduction des séjours à l’hôpital, amélioration des visites à l’urgence, milieu thérapeutique dépassant les salles d’urgence traditionnelles, implication de la famille dans le parcours de guérison, bien-être amélioré des patients, résolution de crise sans aliéner les patients de leur environnement connu et soins cohérents tout en entretenant des partenariats au sein du réseau de la santé.

Les services sont accessibles en français et en anglais. De plus, pour ceux qui parlent d’autres langues, des services assistés par un interprète sont disponibles pour assurer des soins complets.

« Le lancement de l’UIBP annonce une transformation importante du Plan d’action sur la santé mentale. Il incarne une perspective renouvelée à l’égard des soins de santé mentale d’urgence. Chapeau au CISSSO d’avoir été le pionnier de cette initiative ! », a déclaré Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux.