Une rencontre frustrante

0
55

Hier soir, nous sommes revenus de la rencontre d’information sur le projet d’incinérateur qui avait lieu à Campbell’s Bay le 9 avril 2024, préoccupés et inquiets. Ce fut une rencontre extrêmement frustrante.

Faut-il souligner dans un premier temps, une présentation unilingue anglaise ? Le fait que la préfète de comté manque vraiment de respect en répondant qu’en anglais à une question pourtant posée en français à laquelle on lui avait demandé de répondre en français. C’est un débat qui s’adresse alors qu’à une partie de la population. C’était inacceptable.

Au début de la rencontre, par son discours, elle prétendait être ouverte, que rien n’était décidé mais nous nous sommes vite rendus à l’évidence que nous étions devant une fin de non-recevoir. C’était une rencontre pour nous vendre son projet qui était biaisée par son parti pris. Une grosse campagne de marketing.

Ses réponses étaient condescendantes comme lorsqu’elle nous informait que nous ne serions pas assez nombreux pour un référendum et que la majorité était pour ce projet mais absente de la soirée ? On se demande sur quelle base elle peut affirmer ce propos ?

On se demande, si pour se permettre d’être aussi arrogante et démagogique, elle aurait l’appuie des maires déjà vendus au projet ?

Aussi, faut-il aussi nous prendre pour des incultes en nous infantilisant avec des vidéos d’école secondaire ?Comment ce projet aboutira ? Espérons que les élections auront lieu avant !

Espérant sincèrement que les maires des municipalités du Pontiac sauront écouter sa population !

Linda Beauparlant et André Lemay,
Litchfield