Une première séance de médiation à Thorne

0
24

Allyson Beauregard


Allyson Beauregard

THORNE – L’Association récréative de la communauté de Thorne et des représentants du conseil municipal se sont rencontrés le 19 octobre dernier, lors d’une séance de médiation, pour tenter d’en venir à une entente pour déterminer qui est le propriétaire légitime de la salle et des terrains de l’Association récréative.
À cause d’une clause de non-divulgation signée par les deux partis, Terry Murdock, maire de Thorne, et Gilles Ouimet, président de l’ARCT, ne
pouvaient pas faire de commentaires à propos de cette rencontre.  Le maire Murdock a insisté sur le fait qu’il s’agit d’un processus continu plutôt que d’une seule rencontre : « Nous sommes en train d’établir nos points de convergence dans ce dossier », ajoutait-il.
L’ARCT est propriétaire de la salle et des terrains depuis 1989 : à ce moment-là, l’Association les avait achetés de la Municipalité pour la somme symbolique de 1$…et le conseil actuel conteste la valeur de cette transaction. « On ne peut pas donner une propriété de la Municipalité pour la somme de 1$, c’est écrit dans le Code municipal », avait déclaré M. Murdock lors d’une entrevue précédente. La Municipalité prétend qu’elle n’est pas éligible à des subventions pour effectuer des améliorations à la caserne ou pour construire un garage étant donné que les terrains de l’ARTC, où se trouve la caserne, ne lui appartiennent pas.
D’autre part, M. Ouimet affirme que le conseil municipal précédent avait obtenu des subventions sans que les terrains n’appartiennent à la Municipalité.  Jusqu’à maintenant, la Municipalité a dépensé environ 30 000$ en frais légaux dans cette affaire.
Si une entente n’intervient pas entre les deux parties au cours de la médiation, la question se retrouvera vraisemblablement en cour.     (Tr. LT)