Une danseuse de Pontiac remporte la première place

0
6

Marie-Josée Corriveau et Jason Morel au concours de danse Révolution.

Maryam Amini

VINTON – Marie-Josée Corriveau, une danseuse de Vinton, et son partenaire de danse Jason Morel, ont remporté la première place de la quatrième saison du concours de danse Révolution. L’épisode final de ce concours a été diffusé le 4 décembre et, en tant que gagnants, ils ont remporté 100 000 $.

La mère de Marie-Josée, Cindy, et sa sœur, Natasha, dirigent l’école de danse Corriveau dans le Pontiac. Dès son plus jeune âge, elle a commencé à apprendre avec elles. Selon Marie-Josée, « Ma sœur Natasha m’a inspiré à continuer à danser professionnellement. La danse était notre entreprise familiale et ma sœur et ma mère m’ont motivée à la prendre plus au sérieux. Lorsque j’avais 15 ans, Natasha et moi avons participé à des compétitions de danse à Ottawa et à Gatineau. Ces expériences m’ont permis de voir d’autres danseurs et d’autres studios. Nous avons gagné quelques prix à cette époque, ce qui a inspiré ma compétitivité. Nous avions aussi l’habitude de participer à des événements et à des spectacles communautaires avec le Patro et à des défilés locaux ; c’est là que j’ai appris à être à l’aise sur scène. Ma sœur
a aussi réussi à faire venir des entraîneurs connus dans le Pontiac pour enseigner à l’école de danse. »

« À 18 ans, j’ai gagné une bourse de 1 000 $ de l’école secondaire. J’ai utilisé cet argent pour aller à New York et y suivre quelques cours.

Je profitais de toutes les occasions pour apprendre davantage, mais ce n’était pas le parcours le plus facile. »

Marie-Josée a expliqué sa collaboration avec Jason et le concours Révolution : « J’ai rencontré Jason dans le cadre d’un programme à Montréal. Pour ce programme, nous avons travaillé sur un projet ensemble et j’ai senti qu’il était un bon partenaire de danse pour moi. Je lui ai demandé s’il voulait participer à Révolution et il a accepté. »

Marie-Josée et Jason se préparent à partir en tournée Révolution de février à juin, qui compte 40 dates de spectacle. Elle se dit positive quant à leur avenir. « Nous espérons travailler sur d’autres projets ensemble et recevoir d’autres offres, comme peut-être le Cirque du Soleil. Je suis également très intéressée par des projets de chorégraphie. »