Un pont pour venir exploiter nos ressources

0
14

Lionel Tessier

MANSFIELD – Une dizaine de citoyens assistaient à la séance du conseil municipal le 9 juillet dernier et l’ordre du jour était chargé.

Lionel Tessier

MANSFIELD – Une dizaine de citoyens assistaient à la séance du conseil municipal le 9 juillet dernier et l’ordre du jour était chargé.
Pont sur                              la rivière Coulonge
La mairesse Bélec a informé le public que les maires de la MRC de Pontiac, lors de leur dernière rencontre, avaient donné leur appui à la construction d’un pont enjambant la rivière Coulonge au km 208 de cette rivière. Ce pont devrait permettre de constituer un axe de circulation est-ouest pour l’exploitation des ressources forestières.  La mairesse s’est dit outrée par cette décision car selon elle, et selon plusieurs conseillers, ce nouveau chemin forestier permettrait aux compagnies forestières de la région de la Haute-Gatineau d’avoir accès aux forêts du Pontiac (il existe dans ce secteur, des grandes forêts de pins blancs) sans aucun profit pour les citoyens du Pontiac. Le conseil s’est prononcé contre cette décision de la MRC et fera parvenir de la correspondance à cet effet aux députés ainsi qu’aux organismes gouvernementaux concernés 4 pour exprimer son opposition à ce projet.
"Ils vont venir chercher notre bois, tandis que, dans notre région, nos chemins forestiers ne sont pas améliorés", déploraient plusieurs conseillers.
Durant la période de Demandes de l’audience, en réponse à une question, la mairesse Bélec a précisé que, selon les renseignements fournis par le         ministère des Transports du Québec (MTQ), le pont Rouge serait fermé durant au moins deux (2) ans.  Les travaux de réparations du pont devraient commencer cet automne. Par ailleurs, la Municipalité va faire des pressions auprès du MTQ afin que le pont soit ouvert au moins à la circulation des piétons et des cyclistes.
À  d’autres citoyens qui se plaignaient du bruit    nocturne au champ de balle du parc Amyotte, le secrétaire Éric Rochon a suggéré que les citoyens entrent en contact avec la Sûreté du Québec quand ils se font déranger. C’est la SQ qui est responsable de l’application de ce règlement municipal. Par ailleurs, la Municipalité va rencontrer les responsables des organismes qui utilisent le champ de bal pour y faire des fêtes et insister pour qu’ils respectent le règlement sur les nuisances, sinon, ils   pourraient se voir refuser l’accès au parc Amyotte.
Rapport des comités
Le conseiller Gélinault Dionne a rapporté que le Rockfest avait connu du succès, avec des profits   d’environ 3 000$, somme qui sera remise à la Municipalité, à la Maison des jeunes et aux pompiers.
Résolutions générales
Après plusieurs années de négociations avec les propriétaires de l’endroit, un nouveau chemin sera construit dans le secteur des Cabines de la chute.  Ce nouveau chemin sera situé plus loin à l’est de la rivière Coulonge et il sera plus facile de l’entretenir surtout durant l’hiver.
Demande au programme d’aide à l’entretien
des chemins municipaux
La Municipalité effectuera des travaux d’amélioration sur des chemins municipaux afin de bénéficier d’une subvention d’environ  25 000$ versés par le ministère des Affaires municipales. Par ailleurs, un camionneur présent à la rencontre faisait remarquer que la Municipalité de Mansfield est une des seules municipalités dans le Pontiac qui n’a pas mis en place un système pour recueillir la somme de          50 cents la tonne pour chaque chargement de matériel provenant d’une carrière, ce qui procurerait des fonds pour l’entretien des routes. Le secrétaire Rochon a fait remarquer que cette mesure est           difficile à appliquer parce qu’il y a plusieurs carrières,           certaines non officielles, dans la municipalité et qu’il est très compliqué d’établir un système de collecte de cette redevance. Le conseil étudiera la question.
Entente
intermunicipales incendie
Le Schéma des risques, adopté par la MRC de Pontiac et toutes ses municipalités, prévoit que les municipalités doivent signer des ententes d’échange de services en cas de besoin. Cependant le secrétaire Éric Rochon, lui-même pompier volontaire, a fait remarquer que cette entente présente des lacunes: en effet, dans        certaines municipalités, les pompiers n’ont pas toute la formation requise et leur équipement n’est pas        toujours fonctionnel selon les normes, ce qui pourrait représenter des dangers pour les pompiers de Mansfield qui vont combattre des incendies dans d’autres municipalités.
Drapeaux
Une somme de 3 675$ sera dépensée pour faire l’achat de 50 drapeaux de la Municipalité pour les        édifices publics.
Travaux à
la Maison Bryson
Le conseil a accepté d’investir la somme de        30 000$ pour remplacer les bardeaux d’asphalte du toit de la Maison Bryson. Le ministère de la Culture avait demandé que des bardeaux de cèdre soient utilisés pour ces travaux, mais cela représenterait une dépense que le conseil a jugé astronomique.  Les négociations se poursuivent avec le Ministère dans ce dossier.
Référendum traitement antimoustiques.
La date du référendum sur le traitement antimoustiques a été fixée au dimanche 21 septembre, avec vote par anticipation le 14 septembre. Ce référendum se déroulera comme une élection municipale et tous les citoyens qui habitent dans les secteurs visés et qui ont droit             de vote aux élections municipales pourront aller se prononcer.