Un nouvel hôpital dans un climat changeant ?

0
30

L’époque actuelle n’exige-t-elle pas de faire les choses différemment ? Plus précisément, ne devrions-nous pas tous tenir compte des effets de chaque décision publique et privée sur notre climat changeant ? Nos journaux locaux ont publié de nombreuses lettres sur l’emplacement éventuel de l’hôpital. Elles sont très intéressantes et semblent avoir abordé toutes les préoccupations – de l’espace disponible à la circulation générée, des besoins d’Aylmer aux avantages de la centralisation des services de santé. Revitaliser les centres-villes et desservir les personnes âgées, répartir les services de santé uniformément dans l’Outaouais, etc, etc. Sauf pour une préoccupation. C’est la plus importante de toutes ; en fait, si elle n’est pas abordée, tous les autres avantages seront détruits, et c’est l’environnement – l’avenir de notre planète alors que son climat se dérègle de plus en plus d’année en année.

Un nouvel hôpital ici ? Pensez à l’Australie et à ses incendies de forêt hors de contrôle ; pensez à la Colombie-Britannique et à ses dômes de chaleur et ses inondations massives. Tout cela se dirige vers nous, alors que le changement climatique entre dans la phase de perte de contrôle. Et nos dirigeants tirent tous les coins de la couverture de leur côté – ils veulent les retombées, les services, les nouvelles routes, les votes, etc. – tout ce qui disparaîtra en un clin d’œil si nous ne concentrons pas notre planification sur l’évitement, l’atténuation ou la prévention des changements climatiques catastrophiques !

Le choix de l’emplacement du nouvel hôpital doit faire passer les préoccupations environnementales en tête de notre liste – sinon, ne gaspillez pas tout l’argent et toute la planification !

Jerz Adata
Aylmer