Un nouveau centre de conférences pour Fort-Coulonge

0
16

André Macron

FORT-COULONGE, le 18 mars 2014 – Les travaux reprennent de plus belle au 204, rue Principale à Fort-Coulonge.

André Macron

FORT-COULONGE, le 18 mars 2014 – Les travaux reprennent de plus belle au 204, rue Principale à Fort-Coulonge.
Alors qu’il y a de cela un an et demi seulement, Jane Pitfield, arrière-petite-fille de George Bryson, revenait s’installer dans la région et y ouvrait son Bistro du bûcheron, aujourd’hui bien connu de la communauté, c’est la construction d’une bâtisse de style victorien de 84 pieds sur 55 pieds, pouvant accommoder la venue de 400 personnes, une véritable salle de conférences, qu’entreprend maintenant la propriétaire du Spruceholme Inn.
Répondant ainsi au besoin clairement identifié d’une vaste salle pouvant accueillir les événements spéciaux, commerciaux, politiques ou autres, Jane Pitfield, qui dispose déjà dans son établissement de 6 chambres, entend également créer des ententes pour envoyer les gens loger aussi ailleurs qu’au Spruceholme Inn. « Ce sera une bonne chose pour la visibilité du Pontiac et surtout pour notre industrie du service qui ne cesse de croître. » Pour le moment, cette femme d’affaires emploie 16 personnes. Elle devra engager de nouveaux cuisiniers et serveurs puisque le nouveau bâtiment comprendra, lui aussi, une cuisine, s’ajoutant ainsi aux deux autres existantes, « une autre raison pour visiter la région ».
Avec l’ensemble des accommodations prévues et les services technologiques qui y seront inclus, la bâtisse devrait être opérationnelle pour le mois de juin prochain. De nombreuses activités pourront alors s’y produire : spectacles, festival de films, mariages et autres événements à grand déploiement, etc. « Après le Bistro du bûcheron et la maison de retraite, cette nouvelle bâtisse est quelque chose dont le Pontiac pourra être fier », déclare Jane Pitfield, particulièrement impliquée dans le développement de la région. « Avec le Bistro, je pouvais accommoder 110 personnes. Avec ce nouveau bâtiment, je pourrai en recevoir beaucoup plus à des coûts tout-à-fait raisonnables ».
Jane Pitfield, qui se dit heureuse de recevoir le soutien de la communauté, n’en a pas fini de nous étonner avec ses projets pour le Pontiac. Son Bistro, qui aujourd’hui est ouvert les vendredi, samedi et dimanche, le sera aussi, en été, les mercredi et jeudi, à raison de cinq jours par semaine. Ces plans ne s’arrêtent pas encore là puisqu’elle compte bien construire aussi le premier court de tennis, ouvrant ainsi le premier club de tennis de Fort-Coulonge.