Un impôt sur la fortune excédentaire ?

0
20

Votre éditorial de décembre dernier, qui prônait un « impôt sur la fortune », vient d’être soutenu par Bloomberg news – leur « Bloomberg Billionaires Index » pour 2020 montre que les 500 personnes les plus riches ont ajouté 1,8 trillion de dollars à leur patrimoine combiné (7,6 trillions de dollars).

Votre éditorial de décembre dernier, qui prônait un « impôt sur la fortune », vient d’être soutenu par Bloomberg news – leur « Bloomberg Billionaires Index » pour 2020 montre que les 500 personnes les plus riches ont ajouté 1,8 trillion de dollars à leur patrimoine combiné (7,6 trillions de dollars). Cela concerne le monde entier, et pas seulement les riches canadiens. L’ONU rapporte que l’année dernière,
207 millions de personnes supplémentaires ont glissé dans la « pauvreté extrême » au cours de la même période.  Selon Bloomberg, Elon Musk (de Tesla) était en tête de liste ; en fait, le rapport indique que son accumulation de richesse pendant
l’année de la pandémie a été la plus rapide de toute l’histoire. Plus rapide que la conquête du monde connu par les Romains ou le pillage des Amériques par les Espagnols.
Dans ce contexte, je pense que votre argument en faveur d’un impôt spécial sur la fortune est incontournable. Nous allons sortir de cette pandémie avec une dette publique très importante, qui doit être remboursée le plus rapidement possible pour éviter d’écraser les paiements d’intérêts sur cette dette.  J’invite instamment mes amis conservateurs à reconnaître qu’il s’agit là d’une voie légitime pour nous débarrasser de la dette écrasante que nous avons assumée pour éviter que nous tous (les riches aussi) ne soyons écrasés par la Covid-19. Comme vous l’avez écrit, nous devons protéger les gens, pas les profits. Voilà une idée originale!

Ernest Albright, PhD
PONTIAC