Très cher Fred

0
27

Dans quel pétrin une âme malveillante nous a-t-elle foutus? Il fallait une
connaissance spécialisée de la loi pour
invoquer l’article qui te cause tant de
problèmes aujourd’hui. Je soupçonne une personne qui a accès au détail de la loi et qui bénéficie d’un appui politique très puissant.

Dans quel pétrin une âme malveillante nous a-t-elle foutus? Il fallait une
connaissance spécialisée de la loi pour
invoquer l’article qui te cause tant de
problèmes aujourd’hui. Je soupçonne une personne qui a accès au détail de la loi et qui bénéficie d’un appui politique très puissant.
Comme dirait Hercule Poirot, « À qui profite le crime? » Là est la question.  Très cher Fred, tu as raison de rager contre la vipère, cette satanée vipère qui t’as poussé à sombrer dans le vocabulaire ordurier des média anglos qui salivent à l’idée de nous qualifier de « nazis ». 
Ce qui s’impose à mon esprit, c’est qu’un piège a été tendu pour museler les quelques personnes qui osent critiquer un ordre établi en faveur des francophones et contre les partis politiques au pouvoir.  Ta colère pourrait en effet retomber sur ces 3 ou 4 personnes qui deviennent des suspects
de premier ordre.  MAIS pourquoi
saboterions-nous notre unique source de publication? Ça n’aurait aucun sens!
Ta vipère, il faut la chercher ailleurs que parmi les militants francophones.  Comment arrêter le cours des poursuites qui t’accablent, je n’en sais rien. Mais je souhaite que les fauteurs de trouble soient démasqués et que reprenne la belle
objectivité qui a toujours caractérisé la
position du Journal du Pontiac.  
La présente n’est pas un blâme envers l’OLF à qui incombe une tâche ingrate compliquée par des plaintes ourdies par des esprits tordus de la pire espèce.   
Lise Séguin
Mansfield