Soirée Portes ouvertes à ESSC

0
17

À l’avant droit : Denis Rossignol, le directeur de Sieur-de-Coulonge, René Allard, directeur adjoint et l’équipe du personnel.

André Macron



À l’avant droit : Denis Rossignol, le directeur de Sieur-de-Coulonge, René Allard, directeur adjoint et l’équipe du personnel.

André Macron

MANSFIELD, le 24 février 2014 – Le 2 avril prochain aura lieu, pour la deuxième fois en quelques années, la soirée Portes ouvertes à     l’école secondaire Sieur-de-Coulonge. Cette année cependant, l’événement prendra une toute nouvelle ampleur et la communauté y est bien entendu vivement conviée.
« Lorsque les visiteurs occasionnels réalisent ce qui se fait concrètement dans le milieu, ils prennent une plus grande conscience des efforts déployés et         apprécient notre école à sa juste valeur », déclarait, non sans une certaine fierté, M. Denis Rossignol, directeur du seul établissement       secondaire francophone du Pontiac, l’école secondaire Sieur-de-Coulonge. Par la suite, M. Rossignol répondait à nos questions sur le sujet.
Un tel événement a-t-il déjà eu lieu par le passé ?
Il a lieu une fois par le passé. Il était alors combiné à la visite des enfants de sixième année. L’événement prévu pour le 2 avril prochain est d’une toute autre ampleur. Il implique l’ensemble du personnel de l’école et la direction bien entendu. Les directeurs des différents services et le directeur général,                  M. Harold Sylvain, y sont également invités afin que l’ensemble de la commission scolaire des Hauts-Bois-de-l’Outaouais soit représentée au cours de        la soirée.
Vous parlez d’un événement d’une ampleur jamais vue au secondaire encore. Pourriez-vous nous le décrire brièvement ?
Diverses activités sont planifiées. Chaque groupe-matière sera clairement représenté afin que l’on découvre ce qui se fait dans nos classes, les différents projets pédagogiques mis en œuvre par les enseignants et les nombreuses réalisations, d’un point de vue académique, de nos jeunes. Plusieurs élèves seront d’ailleurs impliqués dans le déroulement de la soirée. En outre, les activités parascolaires seront, elles aussi, présentées. Afin de rendre le tout plus convivial, des prix seront distribués. Les chances augmenteront selon le nombre de kiosques visités.
Finalement, un service de garde sera rendu disponible afin de permettre aux parents de profiter pleinement de l’occasion.
Pour l’école secondaire Sieur-de-Coulonge, l’événement se veut innovateur. Quels sont donc les      objectifs derrière une telle organisation ?
Il s’agit avant tout de mieux faire connaître les différents services offerts au sein de notre école, ainsi que l’ensemble du personnel.
Il y a de cela quelques années, notre école était frappée par de nombreux départs simultanés à la retraite d’un personnel qualifié et expérimenté. Or, l’un des grands défis d’une école secondaire en région est de retrouver et de garder du personnel      qualifié et d’expérience… Je dois dire que l’école a su relever le défi avec brio et c’est cette nouvelle équipe constituée de plus anciens et de nouveaux que nous aimerions aujourd’hui vous présenter. De plus, à notre petite échelle, le nombre d’activités que propose notre école est grand et provoque l’étonnement : nombreuses activités sportives telles que l’entraînement et les tournois de volley-ball, l’entraînement et les tournois de hockey, les différents      voyages à Québec cette année, en Europe l’année prochaine, les spectacles de musique ou de théâtre, les expositions artistiques, notre participation au Grand Défi Pierre Lavoie, pour ne citer que quelques-unes des activités en place au sein de notre école.
Pour en avoir entendu parler, je sais également que l’école secondaire compte prendre une toute nouvelle direction. Pouvez-vous nous en dévoiler davantage ?
De gros changements sont à venir, dont l’implantation progressive de deux nouvelles voies, une voie Exploration des arts comprenant une combinaison d’arts plastiques, d’arts   dramatiques et de musique, accompagnée de sorties culturelles et comprenant plus de périodes consacrées à l’art et un projet de fin d’année reprenant l’ensemble des trois arts évoqués et une voie Plein air où, pour la grande majorité du temps, les élèves réaliseront des activités à l’extérieur. La voie comprendra également cinq journées de sorties plein air. Ces changements s’implanteront toutefois progressivement de la première à la troisième année du secondaire pour commencer et ne toucheront pas toutes les années à la fois du premier coup.
En tant que directeur de l’école secondaire Sieur-de-Coulonge, en quoi pensez-vous qu’elle se distingue des autres écoles de la région ou   d’ailleurs ?
Sieur-de-Coulonge est la seule école francophone du Pontiac à 100 kilomètres à la ronde. La langue officielle au Québec étant le français et nos jeunes originaires du Pontiac ayant souvent une longueur d’avance en anglais, il est plus que nécessaire pour eux de développer leur maîtrise du français parlé et écrit, ce qu’aucune école d’immersion, aussi bonne soit-elle, ne peut réussir à faire. Dans mon travail, accompagné de l’ensemble du personnel, nous tentons quotidiennement de développer le sentiment d’appartenance des élèves envers leur école. Par cette soirée, nous aimerions redorer le blason de Sieur-de-Coulonge auprès de l’ensemble de la communauté qui, nous l’espérons, si ce n’est pas déjà fait, développera, elle aussi, un sentiment d’appartenance envers son école, l’école de cette communauté.