Revue de l’année à la SADC Plus de 650 000$ en prêts et 14 emplois créés

0
31



Le personnel et le conseil d’administration de la SADC Pontiac: à l’arrière, de gauche à droite (SADC Pontiac staff and board members, back, from left) : Mario Guay, Amy Taylor, Donald Gagnon, Brittany Morin, Barry Moffat, Ken Pack, Ellen Boucher et Nancy Dagenais. À l’avant / Front, from left: Randy Labadie, Leanne Gray, Andrea Lagarde, Rhonda Perry, Leanne Smart et Paul Boisvert

Jamie Cameron &
Allyson Beauregard

ÎLE-DU-GRAND-CALUMET – La SADC Pontiac tenait sa 13e Assemblée générale annuelle le 3 juin dernier à Horizon X Rafting.
En début de rencontre, la directrice générale, Rhonda Perry, soulignait les points saillants de l’année précédente: « Au cours des célébrations de notre 30e anniversaire, nous avons salué, à notre gala, la contribution de nos membres fondateurs, souligné nos réussites et les impacts de nos contributions sur le développement économique tout en nous concentrant sur l’entreprenariat, la formation et le soutien aux petites entreprises ».
Après la présentation de Mme Perry, Daniel Amyotte,  vérificateur pour Welsh Financial, a revu les états financiers de l’année précédente:  la SADC Pontiac a
 terminé l’année financière 2015-2016 avec un surplus de 5 500$ et des avoirs de
5,2 millions de dollars. Un montant de 501 000$ a été prêté à des entreprises et
154 000$  aux jeunes entrepreneurs, pour la création de 14 nouveaux emplois et le maintien de 33 autres.
Après un léger goûter, Judith Cane, une des plus célèbres conseillères financières du Canada, dont les propos ont été rapportés dans le Wall Street Journal, le Globe and Mail, Canadian Living et Chatelaine, a parlé de l’importance de faire séparément la gestion des finances personnelles et des finances de l’entreprise, car plusieurs personnes ont tendance à les calculer ensemble.
Mme Cane a travaillé avec des centaines de clients pour les aider à définir clairement leur situation financière, à établir un plan réaliste de dépenses et d’économies et à les aider à atteindre leurs objectifs financiers.
« Sa présentation était simple et facile à comprendre: elle a offert des solutions concrètes et les gens d’affaires l’ont vraiment appréciée », concluait Mme Perry.  (Tr. L.T.)