Réunion de la MRC Zone 501, lac Dumont et révision du budget

0
30

Allyson Beauregard (tr. L. T.)

CAMPBELL’S BAY – Les 18 maires et des représentants participaient à la
réunion mensuelle de la MRC de Pontiac le
25 novembre dernier. À
l’ordre du jour: zone 501, révision aux prévisions budgétaires, rivière Noire et lac Dumont.

Allyson Beauregard (tr. L. T.)

CAMPBELL’S BAY – Les 18 maires et des représentants participaient à la
réunion mensuelle de la MRC de Pontiac le
25 novembre dernier. À
l’ordre du jour: zone 501, révision aux prévisions budgétaires, rivière Noire et lac Dumont.
Après de longues
discussions, le conseil des maires a adopté une résolution pour un zonage commercial de la Zone 501 dans les TNO (territoires non organisés). Huit maires ont voté contre la résolution: Kathy Bélec (Mansfield), Terry Murdock (Thorne), Bill Stewart (Campbell’s Bay), Irène Nadeau (Île-du-Grand-Calumet)Doris Ranger (Sheenboro), Donald Gagnon (Chichester), Terry Elliott (Clarendon) et Kim Villeneuve (Otter Lake).
Les maires opposés à cette résolution ont fait
valoir que 26 pourvoiries étaient établies sur ce
territoire, donc il est déjà très achalandé, et ils ont exprimé leur volonté de garder ce territoire complètement ouvert au public: « Une des seules choses que les gens du Pontiac ont à faire, c’est la chasse et
la pêche. Ils ne veulent
absolument pas perdre ce qui leur a été rendu il
y a plusieurs années », déclarait Mme Nadeau.
Par ailleurs, le directeur général, Rémi Bertrand, a expliqué qu’un zonage commercial de cette zone pourrait empêcher le
ministère des Ressources naturelles d’accorder des baux exclusifs (une requête en ce sens a déjà été présentée au Ministère).
« À l’heure actuelle, le Ministère n’a pas le choix: il doit accorder des baux exclusifs dans ce territoire étant donné que le zonage actuel le permet.  Et le Ministère est prêt à le faire, mais sa décision est suspendue à cause d’un délai administratif. Un
zonage commercial de la zone 501 permettrait d’avoir d’autres options », expliquait-il.
Colleen Larivière, maire de Litchfield ajoutait: « Personne d’entre nous ne veut des droits exclusifs sur notre territoire, mais si nous ne changeons pas le zonage, ça pourrait bien arriver car le Ministère aura alors la
possibilité de prendre le
contrôle de ces territoires »,
disait-elle.
Un comité sera formé pour assurer la suite de ce dossier: ses membres auront aussi le pouvoir de décider si, oui ou non, des
permis sont consentis. De plus, le conseil des maires a présenté une résolution pour faire savoir au gouvernement qu’ils sont en faveur du développement des affaires, mais qu’ils sont absolument contre les droits exclusifs.
« Nous avons pris la bonne décision. Nous défendons les intérêts de la MRC de Pontiac et nous allons de l’avant », déclarait Raymond Durocher, maire de Fort-Coulonge et préfet de la MRC de Pontiac.
Révision des
prévisions budgétaires
 La MRC de Pontiac apprenait récemment qu’elle perdrait
environ 95 000$ parce que le
système de distribution de
royautés provenant des ressources naturelles avait été modifié par le gouvernement. Conséquemment, ses prévisions budgétaires doivent être revues à la dernière minute.
« Nous avons découvert ce changement par acccident le 19 novembre dernier: personne n’avait été avisé de ce changement et nous n’étions pas au courant. Les revenus provenant des ressources naturelles, qui étaient basées sur l’étendue du territoire, sont maintenant calculées selon la population, ce qui réduit nos revenus de 152 110$ à 58 000$ », précisait M. Bertrand.
Pour compenser cette perte de revenus, la MRC devra retarder l’embauche d’un employé dans son service d’évaluation, reporter certains projets jusqu’en 2017 et utiliser une plus grande partie (210 000$) de ses surplus accumulés afin d’équilibrer son budget et d’honorer sa promesse de ne pas augmenter de plus de 1% la quote-part des municipalités.  Avec des revenus prévus de
5 781 485$ (incluant la somme provenant des surplus accumulés) et des dépenses équivalentes, la MRC a réussi à présenter unebudget équilibré pour 2016.
Le conseil des maires a adopté une résolution pour signifier au gouvernement son désaccord avec le changement des règles dans l’allocation des royautés forestières et aussi avec le manque d’information préalable par rapport à ce changement.
Lac Dumont, rivière Noire
et Centre de conversion
de la biomasse.
M. Rémi Bertrand a informé le conseil qu’il se rendrait avec Pierre Vézina, chargé de projet, à Atlanta mi-décembre afin
d’étudier une autre technologie pour la conversion de la
biomasse.
Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a autorisé la MRC de Pontiac à fermer le chemin d’accès à la plage du lac Dumont à la condition que cette fermeture soit permanente. Les coûts associés à cette fermeture seront assumés par la MRC et ses partenaires et la fermeture doit se limiter aux terrains du SAGE, un organisme qui est présentement locataire du secteur de la plage. La rampe de mise à l’eau de Trout Bay devrait être prête en juin 2016: la MRC a obtenu toutes les autorisations et tous les permis nécessaires à sa construction, qui devrait coûter environ 30 000$.
Étant donné la complexité de la gérance de la rivière Noire, qui comprend un barrage hydroélectrique et des barrages de retenue, le conseil des maires demandera au ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements
climatiques de retirer ce secteur de sa juridiction et d’assumer les dépenses qui y sont associées.
La prochaine rencontre du
conseil des maires est prévue pour le 15 décembre 2015