Rencontrez les nouveaux maires du Pontiac

0
25

Maryam Amini

MRC PONTIAC – Depuis novembre dernier, il y a de nouveaux visages aux réunions mensuelles des maires de la MRC Pontiac. Neuf nouveaux maires se sont joints à l’équipe et sont motivés à faire des changements positifs pour les gens qu’ils servent. La plupart des nouveaux maires étaient déjà membres de leur conseil respectif et connaissaient bien les enjeux de la MRC de Pontiac, ainsi que ceux de leur municipalité ; malgré cela, ils ont dit au Journal qu’ils trouvaient leur nouveau rôle stimulant tout en partageant leurs objectifs et leurs préoccupations.

L’impact continu du COVID-19 est l’une des principales questions soulevées par la plupart des maires. Au cours des deux dernières années, le virus a nui aux entreprises de la région et les nouveaux maires ont l’intention d’accélérer les développements financiers et de relancer l’activité économique. Sandra Armstrong (Mansfield) a déclaré que son objectif le plus important était de rouvrir les entreprises, d’attirer de nouveaux investisseurs et de construire de nouvelles attractions touristiques. « Le développement dans n’importe quelle partie du Pontiac aide tout le Pontiac. Nous sommes un groupe formidable dans la MRC de Pontiac. Tout le monde travaille fort et nous pouvons nous entraider », a déclaré M. Armstrong.

Odette Godin (Waltham) a une formation en affaires et en finance. Elle croit qu’il y a beaucoup d’opportunités d’affaires à Waltham et prévoit une augmentation des investissements dans la région. Elle a noté que la plupart des problèmes actuels pourraient être résolus avec l’aide du gouvernement provincial et d’autres personnes dans le Pontiac. « Nous avons de belles propriétés ici, mais la vitesse d’Internet est trop lente et la couverture des téléphones cellulaires est trop instable. Nous payons des prix parmi les plus élevés au monde pour le service de téléphonie cellulaire, mais si vous ne pouvez pas vous connecter, vous ne pouvez pas l’utiliser. C’est un gros problème pour les propriétaires de chalets. Nous avons également un problème de stationnement pour certains sites touristiques qui devrait être réglé. Nous avons de nouveaux et jeunes membres au conseil ; ils apportent avec eux de nouvelles idées, et cela peut nous aider », a ajouté M. Godin.

Doug Rouselle (Rapides-des-Joachims) a déclaré que « le tourisme est l’une de nos préoccupations. Nous devons trouver des ressources pour investir dans cette région. Nous voulons revitaliser la communauté ici et la faire entrer enfin dans le nouveau siècle. Nous faisons de petits pas vers cet objectif », a ajouté M. Rouselle.

Certains maires ont parlé de la nécessité d’augmenter le financement du développement dans le budget de la MRC. William McCleary (Shawville) a déclaré que le financement est insuffisant pour les grands projets qui peuvent changer la situation financière. Il a déclaré qu’il « se concentre sur la gestion efficace de la ville ; avec COVID, il n’y a pas de plans pour de grands changements parce qu’il n’y a pas d’argent pour le faire. Nous devons actualiser les infrastructures et mener à bien les petits projets couverts par le budget actuel. J’aimerais construire une grande arène et bien d’autres choses, mais cet argent sera utilisé pour améliorer ce que nous avons déjà. Si nous avons accès à plus de fonds, nous pourrons réaliser des projets plus importants. Ce budget est déjà entièrement attribué et les taxes ne sont pas augmentées. »

Edward Walsh (Clarendon) a partagé cette position. Il a annoncé qu’il n’y aurait pas d’investissements majeurs immédiats dans la région, car le conseil se concentre sur l’équilibre budgétaire.

Jean-Louis Corriveau (Île-du-Grand-Calumet) et Christine Francœur (Fort-Coulonge) ont tous deux souligné l’importance des investissements financiers pour le développement, mais ont insisté sur la priorité accordée à l’entretien des infrastructures existantes (routes, installations d’eau). Mme Francœur a déclaré que les récentes ruptures d’eau dans la région devenaient un problème majeur et les occupaient.

Mme Francœur a invité les résidents de Fort-Coulonge à participer aux réunions et à communiquer leurs préoccupations au conseil. Elle a dit que cela aiderait à résoudre plus de problèmes. Bien que la plupart des maires soient satisfaits de la communication de la MRC de Pontiac avec la population régionale,
certains ont suggéré une plus grande implication de la population dans la prise de décision. Des propositions ont été faites pour rendre les réunions publiques plus accessibles, ce qui sera bientôt
réalisable puisquele conseil des maires a recommencé à se réunir en personne.