Maxime de Wilde au Café Downtown

0
28

Résident de Fort-Coulonge, il a présenté son album, Mauvais temps, devant une salle complète, accompagner de Justin Rivet, Willy Rivet et Louis Lafontaine. Il a lancé l’album le 15 mars à Gatineau, au Cabaret La Basoche, et le 16 mars à Montréal, au Verre Bouteille. La trajectoire créative de Maxime s’avère aussi surprenante qu’elle impressionne. Après avoir mérité un double DEC en sciences pures et en musique avec une concentration en composition électroacoustique, il a poursuivi des études littéraires. En 2012, son mémoire de maîtrise, consacré à l’œuvre de l’auteur de bandes dessinées américain Chris Ware, a remporté le prix Figura du meilleur en études littéraires. En 2014, il coréalise ensuite avec Suzanne Vallières-Nollet le court-métrage documentaire Terres vivantes portant sur la mémoire des aînés du Pontiac. Il a consacré les dernières années à la restauration complète d’une maison ancestrale en région.