Rapport du Conseil de la Municipalité de Pontiac — Des résidents ont des questions sur les dépenses municipales et le compostage

0
24

Mo Laidlaw (Traduction N. Lavigne)

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Plus d’une vingtaine de résidents assistaient à la séance régulière du Conseil le 12 mars 2019 au centre communautaire de Luskville. 


Mo Laidlaw (Traduction N. Lavigne)

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Plus d’une vingtaine de résidents assistaient à la séance régulière du Conseil le 12 mars 2019 au centre communautaire de Luskville. 

Les personnes présentes ont soulevé plusieurs questions concernant les dépenses municipales, incluant une intervention de la propriétaire d’un commerce local, Siri Ingebrigtsen, rappelant la récente hausse de taxes pour les commerces.  Elle s’est plainte du manque de communication de la municipalité et a indiqué que ses courriels n’ont pas reçu de réponse.  La mairesse Joanne Labadie s’en est excusée en indiquant qu’elle avait assumé que les membres du personnel municipal identifiés dans le courriel avaient répondu.

Kevin Brady a demandé à nouveau les chiffres exacts documentant les pertes de propriétés taxables et les coûts associés aux inondations de 2017 et à la tornade de 2018.  Madame Labadie a répondu qu’environ 29 résidences sont considérées comme des pertes totales.  Monsieur Brady a suggéré qu’on pouvait donc estimer les pertes en revenus à environ 120 000 $, ce à quoi madame Labadie a répondu que d’autres propriétés avaient également subi des pertes de valeur substantielles dues à ces événements.  Elle a ajouté que le directeur des Finances rencontrera le vérificateur le 21 mars prochain et que le portrait de la situation pourra être complété par la suite.

Sue Lamont s’est dit inquiète que la municipalité dépense trop, indiquant « qu’il n’y a que 6 millions $ pour toute l’année ».  Madame Labadie demandera au directeur des Finances de participer à la rencontre du Conseil en avril pour répondre aux questions concernant le budget et les dépenses.

Le compostage représente toujours un enjeu d’intérêt public.  Andrea Goffart a demandé s’il y avait eu du nouveau dans l’approche pour traiter ce dossier.  Madame Labadie a répondu qu’il y a plutôt eu ralentissement du travail sur cette question.  Il n’y a pas eu de remplaçant en charge de ce dossier depuis le départ de Dominic Labrie en septembre dernier.  Le contrat en cours pour la collecte des déchets et des matières recyclables (fin prévue en mai) sera bientôt renouvelé pour une autre année.  Sheila McCrindle a indiqué qu’une pétition ainsi que des brochures sur le compostage (« Les faits : compostage et collecte porte-à-porte dans la Municipalité de Pontiac ») sont disponibles dans les dépanneurs de la municipalité, à l’hôtel de ville et sur internet.

Christian Lauzon s’est plaint du manque d’entretien de la patinoire Davis-Soulière par le service des Travaux publics.  En particulier, l’entretien n’est pas fait du lundi au vendredi, et les bandes ne sont pas droites.  Madame Labadie a répondu que c’est la première année que le service des Travaux publics assume l’entretien des patinoires publiques et qu’une évaluation de ce qui doit être amélioré sera faite.

Étant donné les quantités importantes de neige, Blake Draper a indiqué que les bouches d’accès aux égouts et les ponceaux devraient être débloqués rapidement avant la fonte des glaces pour éviter des inondations.  Madame Labadie a répondu que la machine à vapeur est déjà disponible et que les zones à haut risque ont été identifiées.

À la demande de la conseillère Nancy Maxom, quatre sujets ont été retirés de l’ordre du jour puisqu’elle n’avait pu assister à la rencontre du caucus.  L’approbation des subventions aux organismes communautaires locaux est une des résolutions reportées, ainsi que la nomination des membres citoyens du comité de consultation en urbanisme (CCU).

Le rapport mensuel du chef du service Prévention des incendies a été présenté : des interventions ont eu lieu en février pour répondre à six accidents impliquant des chevreuils, six collisions de véhicules, trois incendies de résidences dont une avec une mortalité, un incendie en zone ouverte, et trois alertes.  Le rapport incluait une analyse de la formation des pompiers et des besoins en équipements tel qu’un réservoir d’air comprimé d’une durée de 45 minutes.

La proposition de règlement d’emprunt pour 2 millions $ sur une période de 20 ans pour les travaux routiers, incluant le Chemin de la Montagne, a été approuvée. 

Une autre propriété située au 85 chemin Bord de l’Eau a été acquise par la municipalité au coût de 1 $, suite aux inondations du printemps 2017.