Rachat de la salle paroissiale – CHIP FM sur les rangs

0
31

Arnaud de la Salle

Fort Coulonge – La radio communautaire de Pontiac confirme qu’elle a
conclu un accord de principe et poursuit les négociations pour finaliser une entente avec la Paroisse St-Pierre afin d’acquérir la salle paroissiale de Fort-Coulonge.

Arnaud de la Salle

Fort Coulonge – La radio communautaire de Pontiac confirme qu’elle a
conclu un accord de principe et poursuit les négociations pour finaliser une entente avec la Paroisse St-Pierre afin d’acquérir la salle paroissiale de Fort-Coulonge.
 « L’objectif premier, c’est de préserver cette infrastructure pour la communauté et garder la salle ouverte et accessible à la population », explique le directeur général de CHIP 101,7, François Carrier. En effet, la paroisse St-Pierre a fait savoir en novembre dernier qu’elle devra procéder à la
fermeture de la salle paroissiale si aucun acquéreur ne se montre intéressé. La paroisse a accumulé des déficits atteignant près de 100 000$ dans les 4 dernières années. La date de fermeture était prévue pour le 1er novembre. Comme l’entente n’est pas signée, le montant pour l’achat de la salle n’a pas été rendu public pour le moment.
Au départ, les Chevaliers de Colomb ont été approchés pour acheter la salle, mais se sont retirés des négociations. « Les Chevaliers de Colomb ont des exigences et un code qui est différent du nôtre, sans compter qu’ils n’ont pas d’employé. Lorsque j’ai entendu les différentes difficultés pour eux, on a voulu faire partie de la solution et on s’est assis avec Gilles Bélair des Chevaliers de Colomb pour bien comprendre leurs inquiétudes. On a assuré aux Chevaliers de Colomb qu’ils préserveront leurs acquis concernant la location de la salle pour la tenue de leur bingo, ainsi que la gestion de la cantine. Ils ont permis la construction de cette salle et assurent la présentation de plusieurs événements importants », a indiqué François Carrier. La transaction pourrait être officialisée cet automne. Il semble que ce qui permet cette implication de la radio communautaire de Pontiac sont les excellents résultats financiers des trois dernières années.
Des solutions
et des changements à prévoir
« On a procédé à plusieurs changements pour améliorer nos finances et si cette implication se concrétise ce sera une façon de remercier notre communauté », explique le président de la radio communautaire du Pontiac Michel Bélanger. Le prix n’a pas été dévoilé puisque l’entente doit auparavant être entérinée par le Diocèse de Pembrooke et le conseil
d’administration de CHIP 101,7. La radio communautaire veut s’assurer d’un consensus au sein de son conseil. « On est d’abord et avant tout un média et notre intervention actuellement n’a qu’un seul but: préserver les acquis pour la population du Pontiac, donc c’est important de prendre en compte tous les points de vue avant de signer
l’entente »,  a précisé François Carrier.
« On ne mettra pas les activités de la radio en danger si on va de l’avant. En même temps on est là pour en faire bénéficier la communauté et pour cela il faut équilibrer le budget », a insisté François Carrier. Un plan d’affaires a été élaboré et la radio devrait mettre en place ces mesures, si l’entente se concrétise.
Pas là pour faire
compétition
Un point important qui a été expliqué par la radio communautaire de Pontiac, c’est qu’ils ne font pas cette acquisition pour faire compétition à des entreprises dans le domaine. « C’est important pour nous de garder un endroit pour la communauté et d’offrir le même service. Évidemment, si on ajoute des activités, ce sera plutôt pour créer des services qui n’existent pas », souligne François Carrier.