Québec abandonne l’industrie forestière du Pontiac 225 millions pourraient être coupés

0
15

À la suite de l’annonce possible de la compression des 225
millions destinés aux travaux sylvicoles, certains médias et


À la suite de l’annonce possible de la compression des 225
millions destinés aux travaux sylvicoles, certains médias et
intervenants du milieu forestier rappelle à la députée de Gatineau qu’il s’agit d’une de ses plus importantes promesses électorales.

François Carrier

Le gouvernement du Québec réfléchit à une autre compression budgétaire qui toucherait la région, soit l’investissement de 225
millions de dollars prévu pour des travaux
sylvicoles un peu partout au Québec. L’Outaouais devait justement recevoir une part de cette enveloppe. Rappelons que cet investissement était une des promesses électorales de la députée de Gatineau et maintenant ministre responsable de l’Outaouais Stéphanie Vallée.
Pour sa part, le maire de Fort-Coulonge et préfet de la MRC
Pontiac, qui occupe le poste de président de la Commission régionale des ressources naturelles, Raymond Durocher, croit qu’il y aura des pertes d’emplois liées à cette nouvelle mesure qui s’inscrit dans la vague des réductions budgétaires visant à réduire les dépenses de la province.
Raymond Durocher reproche au gouvernement actuel son manque de concertation dans la prise de décisions.
D’ailleurs, dans son Rapport du maire publié le 5 novembre dernier, celui-ci mentionnait :
« Notre région est en mode SURVIE. Le fait de sabrer aveuglément dans nos établissements en plus de l’ajout de
nouvelles responsabilités est annonciateur de difficultés majeures », déclare Raymond Durocher.
Il ajoute que les citoyens méritent mieux et qu’il ne veut pas, en tant qu’élu, être complice des actions du gouvernement qui amèneront la décroissance de sa communauté.
La Fédération québécoise des municipalités a demandé une rencontre avec le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Laurent Lessard, pour s’entretenir du secteur forestier. 
Notons que la révision des dépenses du gouvernement se poursuit et pour le moment, il n’existe pas encore de confirmation. Il s’agit tout de même d’une autre mesure avancée par le gouvernement libéral qui pourrait avoir des effets négatifs pour le Pontiac et ses entreprises.