Défi 2015 – réveil citoyen

0
20

Tout d’abord, chers lecteurs du Journal du Pontiac, je profite des ces quelques lignes pour vous adresser mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2015. L’année 2014 s’est terminée sur une teinte quelque peu mitigée aux vues du climat social et des inquiétudes 

Tout d’abord, chers lecteurs du Journal du Pontiac, je profite des ces quelques lignes pour vous adresser mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2015. L’année 2014 s’est terminée sur une teinte quelque peu mitigée aux vues du climat social et des inquiétudes 
planant sur le Pontiac pour 2015. En effet, le temps des Fêtes, même s’il apporte son lot de réjouissances et de désinvolture, n’efface en rien les réelles tensions et problématiques qui vont être l’enjeu des ces prochaines semaines et prochains mois.
2015, rappelons-le, sera le théâtre de rendez-vous importants: les élections fédérales, avec la campagne qui les précéderont, seront une composante majeure de l’actualité et le Journal du Pontiac s’efforcera de vous informer le plus justement possible des différents programmes politiques de chaque
candidat local et aussi des développements de la campagne au niveau
national. En 2015, nous verrons aussi
la mise en place des décisions du
gouvernement provincial et l’impact direct que ces mesures vont avoir sur
l’économie locale. Nous essayerons de
les présenter et d’éclairer chaque citoyen pontissois sur les changements et
la réalité qu’elles imposeront à la
population des communautés du Pontiac.
Dans le contexte précité , on en vient à mesurer l’importance d’avoir des sources d’information fiables et
impartiales afin de permettre une
bonne lecture de ce contexte et des enjeux qui s’y rattachent. Cependant, cela n’est pas tout, car en plus d’obtenir le contenu fidèle du discours politique
et des promesses qu’il colporte dans
son programme, il faut le désir de vouloir prendre une décision à son encontre et ceci est ce que l’on pourrait qualifier de réveil citoyen. Que chacun se sente impliqué , empreint d’un devoir civique et conscient que la décision de chacun a un réel poids dans la balance . Ayons confiance en nos institutions pour qu’elles nous permettent de changer, de transformer, d’améliorer notre société tant au niveau local que national.
Arnaud « je suis Charlie » de la Salle