Personnages du Pontiac

0
34

Arnaud de la Salle

Cette semaine j’ai le plaisir de vous présenter une femme dynamique.
Je remercie à cet égard Madame Mireille Alary, présidente de la Chambre de commerce du Pontiac et aussi notaire à Shawville,  qui a bien voulu se prêter au jeu et répondre aux questions du Journal.



Arnaud de la Salle

Cette semaine j’ai le plaisir de vous présenter une femme dynamique.
Je remercie à cet égard Madame Mireille Alary, présidente de la Chambre de commerce du Pontiac et aussi notaire à Shawville,  qui a bien voulu se prêter au jeu et répondre aux questions du Journal.

Au travail quel est le moment de la journée que vous préférez? Il m’arrive d’arriver au bureau très tôt afin de pouvoir travailler sans interruption avant l’arrivée du personnel et des clients. En fin de journée, j’aime préparer la journée du lendemain et retourner mes appels.
Lorsque vous n’êtes pas au travail, quelle activité de détente préférez-vous?  Étant mère de quatre enfants actifs, je passe   beaucoup de temps à    l’aréna l’hiver et sur les terrains de soccer et de       baseball l’été… J’aime beaucoup la lecture et les repas en bonne compagnie.
En famille, quel est               le moment que vous      privilégiez auprès de vos proches? Le temps passé en famille à notre chalet, le magasinage avec mes filles (Alexia et Séverine), regarder un film avec les enfants ou une partie de hockey avec mes gars (mes fils Zacharie et Théo, mon mari Joël).
Êtes-vous amateur, collectionneur ou passionné d’un sujet précis? Le vin.
Quelle est votre lecture favorite? Un peu de tout, sauf la science-fiction. J’ai l’habitude de lire un roman dans sa langue d’origine.
Un lieu au Québec que vous aimez particulièrement?J’aime ma région pour sa beauté naturelle, la richesse de ses paysages, où chaque saison apporte ses changements. Pour ses étendues d’eau aussi, pas seulement la rivière Outaouais, mais tous ses lacs et rivières. Je pense que le Pontiac n’a rien à envier à d’autres régions de villégiature, il est seulement moins connu. J’aime bien Montréal pour sa diversité culturelle, pour sa proximité, pour ses restaurants, mais certainement pas pour sa circulation! Je n’ai malheureusement pas visité toutes les régions du Québec.
Le Journal vous donne la parole: Née à Luskville,    j’ai grandi sur la ferme familiale.  Mes parents y demeurent d’ailleurs        toujours et exploitent la ferme en grande culture et sucrerie. Diplômée de l’Université d’Ottawa en 1990 avec une spécialité en droit agricole, je travaille d’abord avec une notaire de Gatineau, et ouvre un bureau satellite à Luskville en mars 1991, lequel je      fermerai en 1998.
–––– Suite en p. 17