PDZA : les producteurs locaux discutent des priorités de l’agriculture

0
93
L/D : Amy Taylor, Jason Durand, Nicole Craig, Rachel Soar Flande, Charleen et Garry Overton participent à une discussion de groupe lors du premier forum PDZA le 22 novembre à Shawville. (BJ)

Bonnie James
Initiative de journalisme local

SHAWVILLE – Le 22 novembre dernier, la MRC a tenu la première de trois consultations publiques sur la révision du Plan de développement de la zone agricole (PDZA) au Little Red Wagon à Shawville. Les intervenants locaux de l’agriculture ont été invités à discuter des priorités régionales pour les cinq prochaines années.

L’événement était animé par Shanna Armstrong, commissaire au développement économique de la MRC pour l’agriculture, et Samuel Comptois, consultant du Groupe Pleine-Terre. Les 42 participants ont été divisés en six groupes pour participer à trois activités visant à aider à déterminer les priorités régionales. Chaque groupe comprenait un animateur de la MRC qui a enregistré les idées présentées.

Dans le premier cas, les participants ont discuté d’ « éléments de valeur de la MRC de Pontiac ». On a demandé aux groupes d’identifier les éléments locaux qui sont essentiels et distinctifs. Un groupe a identifié le Shawville Fair et l’Island Fest. Ils ont également discuté de l’importance de l’industrie bovine et de la production de sirop d’érable, qui, selon eux, sont sous-développées et ont du potentiel. Jason Durand, directeur de l’aménagement du territoire et de l’environnement de la MRC, a parlé de la possibilité de développer une appellation réservée ou appellation d’origine contrôlée du Pontiac, qui est un produit local pour lequel la région serait connue.

La deuxième activité a donné à chaque groupe un scénario différent et leur a demandé de discuter des défis qui pourraient être rencontrés localement dans chaque cas. Les défis présentés comprenaient des éléments tels que la commercialisation du bétail auprès d’acheteurs de l’extérieur de la province et l’intégration des successeurs dans une entreprise familiale. L’agricultrice Emily Evterra a parlé des défis auxquels une ferme familiale peut être confrontée en essayant de construire des résidences supplémentaires sur une propriété en raison de la réglementation gouvernementale stricte et de la paperasserie. Elle a déclaré que ces mêmes défis sont un obstacle à la construction et à la fourniture de logements pour le personnel ou les visiteurs.

La dernière activité s’intitulait « La première page de demain » et demandait aux participants quelles histoires de réussite futures ils envisageaient pour l’agriculture du Pontiac. Un groupe a déclaré qu’il espérait voir un afflux de jeunes agriculteurs résultant de la promotion de l’éducation agricole aujourd’hui. Ils ont parlé de l’importance d’initier les enfants à l’agriculture qui, autrement, n’auraient peut-être pas l’exposition. Ils ont discuté des moyens de relier les écoles aux fermes pour stimuler l’intérêt des élèves.

La MRC va maintenant prendre l’information recueillie et identifier quatre nouveaux thèmes ou priorités. Un deuxième forum aura lieu en février où de petits groupes seront invités à discuter des thèmes et des priorités identifiés qui les touchent. À partir des informations recueillies dans ces forums, la MRC créera un plan d’action au printemps. Le troisième et dernier forum aura lieu à l’automne 2024 pour présenter la révision préliminaire du PDZA et recueillir des commentaires. Le plan sera ensuite finalisé à l’hiver 2025.