On ne change pas une loi parce que la CAQ manque d’éthique

0
112

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, refuse que le gouvernement Legault mette fin au financement privé des partis politiques, comme l’ont suggéré hier les ministres Jean-François Roberge et Bernard Drainville.

Des députés caquistes font actuellement l’objet d’une enquête de la commissaire à l’éthique pour avoir sollicité des citoyens et des maires en vue de contribuer à la caisse électorale de la CAQ, en échange d’une rencontre avec un ministre.

«Un Québécois qui contribue financièrement à un parti politique, c’est un engagement citoyen, un indicateur de notre vitalité démocratique. Le problème actuel, c’est le manque d’éthique du gouvernement Legault, pas le financement privé », souligne le chef conservateur.

Duhaime craint que la suggestion caquiste conduise à une impossibilité pour un nouveau parti ou un petit parti de devenir un grand parti et, inversement, à un parti en décrépitude de s’accrocher trop longtemps dans le décor politique.

Cédric Lapointe, PCQ
Québec