Mise à jour de l’affaire Emily Rumleskie

0
92

François Carrier

CAMPBELL’S BAY – Le procès d’Emily Rumleskie, accusée dans l’accident ayant causé la mort de Sylvain Bégin à Mansfield en septembre 2020, devrait s’ouvrir à la fin de février.

Cependant, Rumleskie est déjà derrière les barreaux depuis quelques mois pour ne pas avoir respecté les conditions de sa libération. Simon Pelletier, procureur aux poursuites criminelles et pénales du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DCPC), a donné des précisions sur les prochaines étapes et sur ce qui a mis Rumleskie derrière les
barreaux :

« Mme Rumleskie est accusée, entre autres, de conduite dangereuse et avec facultés affaiblies ayant causé la mort et est maintenant détenue. Elle a été libérée initialement [mais les conditions ont été violées] de sorte qu’elle a été détenue et libérée encore une fois avant [de commettre d’autres violations] … Elle est donc en détention depuis septembre ou octobre. Les audiences préliminaires se sont déroulées sur environ 8 jours. Le 27 février, il y aura une enquête préliminaire devant un juge au palais de justice de Campbell’s Bay où l’agent enquêteur et les témoins seront entendus. Nous espérons que cette date mettra fin à l’enquête préliminaire [processus] dans le cas de Mme Rumleskie », a-t-il expliqué.

L’audience du 27 février, qui aura lieu au palais de justice de Campbell’s Bay, sera ouverte au public.