Meeting de la MRC – Recyclage des appareils électroniques, service 911 et rejet du dépotoir nucléaire

0
32

Allyson Beauregard


Allyson Beauregard

CAMPBELL’S BAY – Les 18 maires de la MRC de Pontiac étaient réunis aux bureaux de la MRC le 19 septembre dernier pour leur rencontre mensuelle du Conseil des maires. À l’ordre du jour: deux présentations, approbation des appels d’offres pour la phase III des rénovations à l’édifice de la MRC, résolution pour changer le fournisseur de service 911 et plusieurs demandes aux agences gouvernementales, entre autres.
Denis Rozon du Bristol’s Timberland Tours a demandé un soutien financier équivalent à celui que la MRC lui avait accordé l’an dernier (environ 10 000$) pour l’organisation des courses de championnat de chiens de traîneaux qui auront lieu en 2018. M. Rozon a expliqué que, pour attirer des coureurs de calibre international, les prix à gagner doivent être élevés. Le maire Winston Sunstrum de l’Isle-aux-Allumettes a rappelé que ces courses constituent un évènement important pour le Pontiac et a suggéré que M. Rozon refasse sa demande à la MRC au temps des budgets : le conseil des maires a entériné cette suggestion.
Un représentant de l’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPEQ) a encouragé les municipalités à installer des sites de collecte des produits électroniques en fin de vie (TV, ordinateurs, cellulaires, imprimantes, etc.) à leur site de transfert des déchets.
L’ARPEQ est financé par les éco-frais collectés par les vendeurs de produits électroniques. Cet organisme fournira les conteneurs nécessaires et en assurera le transport une fois remplis. Les municipalités reçoivent une compensation basée sur la tonne métrique. Jusqu’à maintenant, seuls les municipalités de Mansfield
et de l’Isle-aux-Allumettes participent à ce programme.
La compagnie LCC et associés a décroché un contrat d’environ 273 000$ pour la rénovation de l’ancienne partie de la bâtisse de la MRC. L’argent proviendra du budget de la MRC, du Fonds de développement du territoire et du transfert des montants restants au CLD quand il a fermé ses livres.  Les rénovations devraient commencer dans les semaines à venir et durer environ cinq semaines.
Période de questions du public
Jim Coffey, propriétaire de Esprit Rafting à Davidson et Rick Bradshaw de Sheenboro sont tous les deux venus demander au conseil des maires de prendre une position claire plutôt que d’adopter une position attentiste dans le dossier de l’Installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS) des Laboratoires nucléaires canadiens à Chalk River.
M. Bradshaw a encouragé les maires à faire une étude approfondie de ce projet et de lire les mémoires de la Sentinelle de la rivière des Outaouais et de la Municipalité de Deep River.
Le préfet Durocher a souligné que la MRC suit le dossier attentivement et
prendra position officiellement une fois que les détails du projet auront été étudiés à fond au cours d’une session de travail à la fin du mois.
Changement au 9-1-1
Une résolution a été adoptée pour conclure une entente avec la MRC des-Collines pour le service d’urgence 9-1-1.
M.  Durocher a expliqué que l’abandon des services de la compagnie CLR de Shawinigan, qui fournit ce service dans le Pontiac depuis cinq ans, a été perçue comme souhaitable étant donné la proximité des services de la MRC des-Collines (moins d’erreurs de localisation, absence de barrière de langue). « Si nous avons un problème, nous pouvons appeler et avoir une réponse en 15 minutes plutôt que dans 15 jours », expliquait-il, car il est plus facile de rencontrer le
fournisseur face à face.  « Un service d’urgence doit être proche de la population : des vies humaines en dépendent », ajoutait-il, précisant qu’il n’y
a pas de place pour les délais. La nouvelle entente débutera en janvier 2018.
Demandes aux ministères
Le Conseil fera une demande de financement à la hauteur de 205 000$ au ministère de la Sécurité publique pour l’achat d’équipements et de fournitures pour les interventions hors route.
Les maires ont aussi demandé d’avoir leur mot à dire par rapport aux directives du ministère des Ressources naturelles mises en place en 2016 et qui prévoient
qu’aucun nouveau bail de location ne sera émis sur les terres publiques.
Le conseil a aussi appuyé une résolution de Témiscamingue qui demande au ministère des Transports du Québec de renouveler le financement des chemins d’hiver municipaux. Quand le MTQ avait transféré la responsabilité de l’entretien des chemins d’hiver aux municipalités en 1993, un fonds avait été créé pour compenser les dépenses encourues par les municipalités. Depuis 2016, les municipalités ne peuvent plus bénéficier de subventions pour les chemins d’hiver.
Le Conseil s’est fermement opposé à la décision du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs d’imposer des frais de 325$ pour l’obtention d’un permis pour enlever les obstructions, comme les barrages de castor, dans les cours d’eau car la responsabilité de la gestion des cours d’eau avait déjà été confiée aux municipalités. « Ce n’est pas normal d’avoir à payer pour un permis pour régler une situation dont avons déjà la responsabilité », déclarait Régent Dugas, directeur du Territoire à la MRC.
La prochaine rencontre des maires se tiendra le 3 octobre.  
                             (Tr. LT)