Accusations contre un ex-employé des Travaux publics

0
16

Allyson Beauregard


Allyson Beauregard

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Près d’un an après le début de l’enquête de l’UPAC (Unité permanente anti-corruption) sur les agissements de M. Frank Fiorillo, ex-directeur des Travaux publics à la Municipalité, deux accusations ont été portées contre lui: abus de confiance et usurpation d’identité d’un agent de la paix.
M. Fiorillo avait été recruté par une agence et a été employé à la municipalité de août à novembre 2016.
Selon Dominic Labrie, agent de communication municipal, M. Fiorillo avait été congédié avant le début de l’enquête de l’UPAC à cause d’indices d’inconduite, comme des altercations avec des citoyens. M. Fiorillo, pour sa part, prétend qu’il a démissionné de son poste. Un entrepreneur local, J-F Aumont a, plus tard, apporté l’enregistrement d’une conversation avec M. Fiorillo, dans lequel ce dernier prétendait qu’il avait été envoyé à la Municipalité par l’UPAC.  L’enregistrement a été remis à l’UPAC qui a visité les bureaux municipaux pour revoir des documents et parler avec des employés.
M. Fiorillo est aussi accusé d’avoir suggéré à M. Aumont de modifier la liste de prix qu’il avait remise à la Municipalité, parfois à la hausse, et de renoncer à
une poursuite contre la Municipalité en échange de contrats.
Il y avait eu des rumeurs à l’effet que M. Fiorillo avait agi selon les directives du maire Larose, mais M. Labrie affirme que ces rumeurs sont sans fondement et que la Municipalité est contente que l’enquête de l’UPAC soit terminée, « étant donné les circonstances ». Plusieurs accusations gratuites auraient été faites par Messieurs Aumont et Fiorillo contre l’administration municipale et certains membres du conseil. Les services policiers ont étudié ces accusations et, au
final, seul M. Fiorillo a été accusé », conclut M. Labrie.
 M. Fiorillo devrait se présenter en cour en novembre.              (Tr. LT.)