Les techniciens en imagerie médicale présentent une demande de transfert

0
37

Les techniciens en imagerie de Pontiac cherchent des transferts

Tashi Farmilo

OUTAOUAIS – Plusieurs techniciens en imagerie des hôpitaux de Pontiac et de Wakefield demandent des transferts vers d’autres hôpitaux de la région à la suite de l’annonce qu’ils ne recevront pas les primes de 20 000 $ offertes au personnel d’autres hôpitaux. Près de la moitié des techniciens locaux ont postulé pour des emplois ailleurs, ce qui soulève des préoccupations au sujet d’interruptions de service potentielles.

Nicole Boucher-Larivière, directrice des services locaux du CISSSO pour le Pontiac, a confirmé le 20 juin au CHIP 101.9 que quatre des huit techniciens en imagerie de l’Hôpital communautaire de Pontiac (PCH) ont postulé pour des postes à l’Hôpital de Hull, et qu’un autre envisageait de déménager à Deep River. Elle a souligné le rôle essentiel des techniciens en imagerie dans le maintien des salles d’urgence opérationnelles et a mis en garde contre d’éventuelles interruptions de service.

« Sans effectif complet, le risque d’interruption de service est maintenant très réel », a déclaré Mme Boucher-Larivière, ajoutant que même si les demandes de transfert peuvent prendre des mois et ne sont pas garanties, elle espère qu’une solution sera négociée entre le Conseil du Trésor provincial et le syndicat représentant les techniciens, l’APTS.

Le député du Pontiac, André Fortin, a imputé la situation au gouvernement, qui a d’abord offert des primes plus élevées et des congés payés aux techniciens des hôpitaux de Hull et de Gatineau à la fin du mois d’avril, étendant ces avantages aux hôpitaux de Buckingham et de Maniwaki la semaine dernière. M. Fortin a critiqué l’approche, affirmant qu’il aurait été plus facile d’offrir une solution à l’échelle de la région avec des salaires équivalents.

Lors de la réunion mensuelle de la MRC du Pontiac le 19 juin dernier, le Conseil a adopté une résolution exhortant la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, et le ministre de la Santé, Christian Dubé, à étendre les primes à tous les hôpitaux de l’Outaouais.