Les services de pompiers dans le Pontiac

0
18

Le forage d’un puits plus profond à la caserne de pompiers #1 dans le secteur Breckenridge de la municipalité de Pontiac.

Carl Hager

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Le nouveau conseil de la Municipalité de Pontiac tente d’améliorer les conditions de travail de ses pompiers, selon le maire Roger Larose. « Le conseil a écouté le service au sujet de ses besoins. Une chose que nous avons notée est qu’il y a eu une mauvaise communication entre le département et le conseil. Nous essayons actuellement d’y remédier », a-t-il déclaré.

Le problème s’est posé pour plusieurs raisons : on rapporte qu’une mauvaise communication existait entre le directeur général, récemment parti, et le conseil municipal. De plus, le chef des pompiers, Kevin Mancie, est en congé de maladie depuis 6 semaines. Des retards ont été pris pour effectuer les réparations nécessaires, notamment pour résoudre le problème des tuyaux gelés et du manque d’eau à la station n° 1 de Breckenridge, et pour acheter de nouveaux équipements. Cette situation a suscité des inquiétudes,
car on a signalé que les pompiers volontaires ne se sentaient pas bien équipés pour faire face aux incendies dans la municipalité.

Mario Allen, directeur général et directeur des travaux publics par intérim, a déclaré que des réunions avaient récemment eu lieu avec les officiers du service.

« Nous leur avons dit que le conseil exige, par souci de transparence et de rentabilité, au moins deux estimations avant de pouvoir approuver l’achat de nouveaux équipements. Le maire et le conseil sont prêts à écouter les besoins du département et à trouver les solutions nécessaires. Nous voulons que le département soit fonctionnel et bien équipé », a-t-il déclaré.

M. Allen poursuit : « Nous avons reçu une plainte selon laquelle le puits de la caserne de pompiers n° 1 s’est asséché. Lors de la récente réunion du conseil, nous avons approuvé une résolution visant à faire creuser le puits plus profondément ; ces travaux sont en cours au moment où nous parlons. »

M. Larose a ajouté : « Un de nos pompiers a quitté le service en février en disant que 80 % des effectifs voulaient démissionner. Trois mois plus tard, nous avons notre service qui travaille dur et nous les écoutons. »

Le conseiller Gary Dagenais a réitéré le désir du conseil de travailler avec le service d’incendie. « Il y a des procédures à suivre. Il est certain que nous voulons savoir ce dont ils ont besoin. Mais si nous n’entendons pas parler de ces problèmes, nous ne pouvons pas agir. »

Lors de la récente tempête de vent, le samedi 21 mai, les pompiers se sont déployés dans la communauté et ont également vérifié que les personnes âgées allaient bien pendant la panne d’électricité. « Le service a fait un excellent travail », a conclu M. Dagenais.

On s’attend à ce que le chef Mancie soit de retour au travail la première semaine de juin.