Les sacrifiés de la bonne entente*

0
30

L’auteur, Luc Bouvier, termine ainsi l’histoire des Francophones du Pontiac:
« Au cours de cette recherche, j’ai eu droit à bien des remarques ironiques sur
l’existence des Francophones du Pontiac, sur leur à plat-ventrisme, sur leur rejet du Québec.  J’aimerais pour ma part exprimer

L’auteur, Luc Bouvier, termine ainsi l’histoire des Francophones du Pontiac:
« Au cours de cette recherche, j’ai eu droit à bien des remarques ironiques sur
l’existence des Francophones du Pontiac, sur leur à plat-ventrisme, sur leur rejet du Québec.  J’aimerais pour ma part exprimer
toute l’admiration que j’ai pour ces Francophones  qui, depuis plus d’un siècle, défendent pas à pas leur identité, malgré un résultat plus que mitigé. Je souhaite que cette histoire leur donne le courage de poursuivre cette longue et difficile marche vers la pleine reconnaissance de leurs droits. J’espère qu’en connaissant mieux le mépris dont ils ont été les victimes, ils échappent au mépris d’eux-mêmes. Quant aux Québécoises et aux Québécois des autres régions, qu’ils ne se dissocient pas de cette histoire. Nous sommes toutes et tous Pontissoises et Pontissois. Tous et chacun, nous avons régulièrement gardé le silence pour sauvegarder la bonne entente.  Plutôt que de réclamer un document en français, un préposé qui s’adresse à nous en français, nous nous sommes tus. Pourtant, la pression quotidienne n’aura jamais approché celle
à laquelle les Francophones du Pontiac
ont eu, et ont toujours et chaque jour, à affronter ».
* Pour commander ce livre,
il suffit d’aller à actionnationale.ca
                                                  Lise Séguin
Mansfield