Les libéraux doivent remplacer Charlotte L’Écuyer

0
16

L. Robillard-Cardinal & F. Ryan


L. Robillard-Cardinal & F. Ryan

La députée libérale de Pontiac, Charlotte L’Écuyer prend sa retraite; le parti choisira un nouveau candidat au cours du prochain mois. Bien qu’une élection provinciale ne soit pas prévue en ce moment, cela pourrait se faire soudainement puisque le gouvernement péquiste est minoritaire. Pour l’instant, des candidats potentiels sondent le terrain, évaluent leur appui et recrutent des membres comme seuls les membres peuvent voter pour le candidat du parti. Les candidats ne se sont pas encore fait connaître mais plusieurs sources confirment que Claude Poirier et André Fortin seraient de la partie.
M. Poirier est un entrepreneur qui a déjà travaillé pour Mme L’Écuyer à son bureau d’Aylmer. M. Fortin est l’ancien président de l’Association libérale de Pontiac. M. Fortin a résigné récemment pour pouvoir se présenter; c’est Kevin Bosch qui assume la présidence par intérim.
Le conseiller de Lucerne (Aylmer, #2), André Laframboise, avait laissé entendre dans le passé que cela pourrait l’intéresser. Le conseiller de Deschênes et candidat actuel dans le district 3 d’Aylmer, Alain Riel, a confié aux médias qu’il ne se présentera pas comme candidat au provincial puisqu’il veut porter toute son attention à son prochain terme au sein du conseil municipal s’il est réélu.
Au fil des ans, une tradition semble s’être installée chez les représentants du parti libéral, alternant entre un candidat provenant du secteur urbain (Aylmer) de la circonscription et un candidat provenant du secteur rural. Mme L’Écuyer est du secteur rural, Bryson, la majorité des observateurs s’attendent donc à un candidat issu du secteur urbain. Toutefois, plusieurs noms du secteur rural circulent. Eddie McCann, maire de Pontiac, est attiré par la scène provinciale depuis quelque temps toutefois, les rumeurs veulent qu’il appuie un autre candidat. De même, le nom de Rémi Bertrand, directeur général de la MRC du Pontiac, s’insère dans les conversations.
Comme le Pontiac constitue un siège quasi garanti pour les libéraux, le bureau de Montréal du parti garde cette course bien à l’œil. Selon d’autres rumeurs, Montréal considère suggérer un candidat de renom dont on ne connaît toujours pas le nom.
Le vote de mise en nomination de candidats se tiendra simultanément à deux endroits : Aylmer et Shawville. La date officielle n’est pas encore connue. Le dernier vote de mise en nomination s’était lui aussi tenu à deux endroits ce qui avait causé beaucoup de controverse.   
(Trad.: CB)