Les fédéralistes et l’élection de la CAQ

0
2

Antoine Robitaille écrit dans le Journal de Montréal : Les plateformes de la CAQ et du PLQ ne sont pas sans similitudes en effet: CPE, baisses d’impôt, allocations de 2000$ pour les aînés, etc. (voir les accusations de plagiat de Mme Anglade).

Cela, dit-il, l’a conduit hier à demander à Dominique Anglade si, en définitive, François Legault avait bâti un PLQ 2.0. « Il y a un parti libéral, et c’est le parti libéral du Québec », a-t-elle répondu.

Suite aux élections de 2018 j’écrivais que (sans tomber dans le complotisme) l’establishment fédéraliste avait de toute apparence contribué activement à l’élection de la CAQ, question de confier le pouvoir à un parti neutre en attendant que le PLQ devenu peu fréquentable se refasse une virginité.

Il ne m’est pas venu à l’esprit que le parti de MM. Legault et Sirois devenait de facto un remplacement permanent du PLQ, ce qui semble maintenant possible.

L’arrivée d’Éric Duhaime dans l’arène nous oriente vers un régime politique de type USA. Dusse-t-il supplanter les libéraux dans le rôle de l’opposition, nous aurions à l’Assemblée nationale des opportunistes à courte vue VS un parti populiste qui carbure à la grogne. A moins que la question de la langue officielle du Québec n’éveille les électeurs à la nécessité de faire place au seul parti nationaliste qu’est le PQ.

Gérard Laurin
Aylmer / Gatineau