Les entrevues du Journal Mathieu Ravignat, candidat sortant du Pontiac pour le NPD

0
28

Arnaud de la Salle

Le Journal du Pontiac s’est entretenu avec M. Mathieu Ravignat afin de vous présenter les positions politiques du candidat ainsi que celles de son parti dans la course à l’élection fédérale qui aura lieu en octobre prochain.

Arnaud de la Salle

Le Journal du Pontiac s’est entretenu avec M. Mathieu Ravignat afin de vous présenter les positions politiques du candidat ainsi que celles de son parti dans la course à l’élection fédérale qui aura lieu en octobre prochain.
Pour ce qui est du volet social, M. Ravignat propose une revalorisation de tous les minimas sociaux tels que les pensions de retraite,
les aides à l’enfance, les
allocations d’assurance-emploi notamment pour les travailleurs saisonniers, le bien être social. Il veut
mettre en place une stratégie nationale pour
un logement abordable partout au pays avec notamment un aspect rural du logement. Pour la lutte contre la pauvreté, le NPD est conscient de l’étendu du problème et de l’abandon dans lequel se trouvent de nombreux compatriotes.  Le NPD en a fait une valeur prioritaire et entend mettre en œuvre des mesures de coordination entre les provinces et le gouvernement fédéral afin de pouvoir mesurer les besoins et proposer des solutions de terrain pour diminuer la pauvreté partout au Canada.
Pour ce qui concerne
la défense de l’environnement, le candidat s’est montré en faveur du respect d’une réglementation plus stricte et plus encadrée pour l’extraction des énergies fossiles. Il prône un rétablissement des règlements concernant les voies navigables et les cours d’eau afin qu’une protection systématique soit appliquée. Enfin, l’investissement dans les énergies vertes doit être favorisé pour qu’un réel marché du travail émerge dans ces nouvelles industries et se développe dans toutes les régions du Canada.
Au niveau constitutionnel, il soutient une idée
de suffrage proportionnel comme sur le modèle
allemand, et demande une réforme du sénat. Il abrogerait la loi C 51 et
participerait à une commission d’évaluation de toutes les dérives antidémocratiques perpétrées par les Conservateurs au pouvoir depuis 8 ans et notamment une réforme de la loi électorale . Il se dit favorable à  la création d’un gouvernement de coalition, mais regrette que les libéraux rejettent cette option. Enfin M. Ravignat souhaite voir certaines renégociations dans les traités de libre échange afin de mieux
protéger l’offre canadienne.
NPD et baisses d’impôts
Pour les jeunes, il a souligné que sa formation politique était l’unique parti a avoir accueilli autant de jeunes et que la voix des jeunes était sûrement plus entendue et considérée que dans les autres formations politiques canadiennes. Pour preuve a-t-il fait remarquer« regardez le nombre de jeunes qui ont pu accéder à la députation au NPD! » Pour les jeunes du Pontiac, il pense que le soutien économique aux entreprises est le moyen le plus efficace pour permettre aux jeunes de la communauté d’avoir un avenir plus prometteur. « Ca passe par une baisse de 2% des impôts des petites et moyennes entreprises, aussi par le crédit d’impôt à
‘innovation dans le secteur manufacturier pour créer de nouveaux emplois dont les jeunes ont tant besoin », a-t-il affirmé.
Pour le secteur agricole, concernant le développement de nouveaux marchés pour
les produits agricoles provenant de la circonscription, le candidat néo-démocrate a été clair : « Je m’engage à créer plus de marchés locaux et régionaux
par l’entremise d’une stratégie nationale sur l’achat local et j’entends aider à promouvoir des accords inter-provinciaux pour la vente transfrontalière de produits agricoles. »  
Le NPD s’engage à réduire les obstacles aux transactions post-récoltes et à garantir des prix équitables pour les
produits canadiens à l’échelle nationale et internationale. Le Parti travaillera également pour éliminer les lacunes produites par les
gouvernements précédents en offrant des
programmes de formation spécialisés et de mentorat et en rendant des capitaux d’investissement plus accessibles pour donner une chance aux jeunes
fermiers.