L’eau au cœur du débat Domaines des chutes – consultation publique

0
34

Arnaud de la Salle


Arnaud de la Salle

Pontiac – Le 29 avril s’est tenue une séance consultative concernant le nouveau projet résidentiel soutenu par la Municipalité de Pontiac à Luskville. Une quinzaine de personnes étaient présentes afin d’entendre l’exposé de M. Jalloul Salah urbaniste de la Municipalité et ont pu poser les questions qui leur tenaient à coeur. Globalement toutes concernaient  la question de l’eau, sa qualité et sa quantité pour les futurs résidents. Ce sont 39 lots qui ont été créés sur une surface de 59 acres, entre la route 148 et le chemin de l’Hôtel de ville jusqu’à l’entrée de la crique des Chutes de Luskville.  Au sein de ces 39 lots, 36 seront mis en vente à des particuliers par le promoteur.
L’eau fait l’objet de questionnement car l’alimentation des maisons devra se faire par puits artésiens et le traitement des eaux usées se fera par un système septique. La salinité de l’eau aussi est une préoccupation car le sous sol contient une importante proportion de sel minéraux qui rendra le  traitement de l’eau indispensable et à la charge des futurs résidents. Pour ce qui est de la notion de quantité d’eau disponible, la question se pose et la Municipalité ne peut garantir que la nappe aquifère sera suffisante pour alimenter les 36 résidences. Il est conseillé de procéder au forage en premier pour s’assurer que l’eau est abondante avant d’engager d’autres travaux.
Le promoteur ne propose pas d’options d’achats clé en main pour le moment, c’est donc la responsabilité de l’acquéreur de trouver le constructeur qui devra suivre  la réglementation imposée par le PIIA (Plan d’Intégration et d’Implantation Architecturale) mis en place par la Municipalité. Ce plan réglemente le nombre de bâtiments par lot (3 maximum), l’implantation de ceux-ci à 10 mètres de la rue, les piscines uniquement à l’arrière, un seul chemin d’accès vers la construction et des restrictions concernant les matériaux utilisés ainsi que les normes de chauffage et d’isolation.
La Municipalité ne gère pas d’échéancier au niveau de la mise en marché et le dossier suivra la règle du premier arrivé premier servi, seulement le projet se fera en 2 phases. Une première tranche de 20 habitations sera d’abord construite, puis les 16 derniers lots seront mis en marché.  À noter qu’il y a déjà 2 habitations situées dans ce secteur et que l’eau ne semble pas poser de problème particuliers pour ces résidents.