Le prix du bœuf n’a jamais été aussi bon !

0
15

Le directeur de l’UPA secteur Pontiac se fait rassurant. « Cette année, nous ne devrions pas manquer de foin et les conditions sont bonnes », déclare Denis Dubeau. (André Macron)

André Macron



Le directeur de l’UPA secteur Pontiac se fait rassurant. « Cette année, nous ne devrions pas manquer de foin et les conditions sont bonnes », déclare Denis Dubeau. (André Macron)

André Macron

LITCHFIELD, le 27 août 2013 – « Le climat est propice, les récoltes sont bonnes, le foin, de bonne qualité, est abondant et le prix du bœuf est excellent. » Selon M. Denis Dubeau, président de l’UPA secteur Pontiac, pas de doute,  à l’opposé de l’année passée, cette année semble prometteuse.
L’année dernière a été très difficile pour les producteurs du Pontiac. Il faut dire que la sécheresse exceptionnelle, M. Denis Dubeau n’avait pas vu cela en 31 ans d’agriculture, aura été responsable de bien des maux. Cette année fort heureusement, il en est tout autrement. Denis Dubeau n’ a jamais connu d’aussi bons prix qu’à présent alors qu’une vache de réforme lui rapportait encore dernièrement 1200 $ à l’encan.
« Dans l’agriculture, il ne faut pas se décourager. Une année n’est pas l’autre et les prix fluctuent beaucoup ». Denis Dubeau est optimiste pour les années à venir… la population ne cesse d’augmenter et la demande est là, même si les coûts augmentent aussi. Même si les temps sont plus favorables aujourd’hui, le président de l’UPA n’oublie pas. Il souhaiterait que l’on en fasse plus pour l’agriculture, un secteur important du Pontiac.