Le Pontiac Lodge concerné par une enquête de l’AMF

0
151

Élizabeth Séguin

Guillaume Carle, le grand chef de la Confédération des peuples autochtones du Canada (CPAC), a fait l’objet d’une enquête récente de l’Autorité des marchés

Élizabeth Séguin

Guillaume Carle, le grand chef de la Confédération des peuples autochtones du Canada (CPAC), a fait l’objet d’une enquête récente de l’Autorité des marchés
financiers (AMF). Selon l’enquête, il a prétendu être le propriétaire du Pontiac Lodge, situé dans la ZEC Saint-Patrice, pour vendre des parts à ses membres.
« Il a vendu des parts à plusieurs membres un peu partout au Québec, a expliqué la journaliste de La Presse qui a travaillé sur le dossier, Isabelle Hachey. D’après ce que je comprends, plusieurs dizaines de milliers de dollars ont été récoltés de cette façon-là », a-t-elle ajouté.
M. Carle a tenté d’acheter le Pontiac Lodge dans le passé, sans succès. Le propriétaire de la pourvoirie, Edward Sullivan, explique d’ailleurs que
« [M. Carle] devait acheter l’entreprise en deux ans.
Il a versé une mise de fonds de 40 000 $, il est resté ici trois mois et quand il a manqué d’argent, il est parti. Nous l’avons chassé », a-t-il raconté à La Presse. 
L’enquête complète ne concerne pas que le Pontiac. M. Carle aurait berné de nombreux membres de la CPAC au fil des ans. « Depuis plusieurs années, il demande à ses membres d’investir dans différents projets qui n’existent pas ou dont il n’est pas le propriétaire », spécifie Mme Hachey.
Le dossier comporte également un autre volet. Trois enquêtes distinctes sont menées présentement par la Gendarmerie royale du Canada (GRC), la
Sûreté du Québec (SQ) et l’Agence du revenu du Canada sur l’utilisation trompeuse de cartes autochtones pour éviter de payer des taxes à l’achat de marchandises.