Le dixième de la honte

0
7

En plus d’exiger un montant exorbitant pour leur essence, les compagnies pétrolières se moquent carrément du consommateur en ajoutant des dixièmes de sous (le plus souvent 0,9) aux prix affichés. Lorsqu’elles vendent le litre d’essence à plus de deux dollars, croient-elles réellement qu’un dixième de plus ou de moins pourra influencer le choix de la bannière ? Craignent-elles la faillite ? On a à juste titre débarrassé nos porte-feuilles des encombrants sous noirs, pourquoi ajouter des dixièmes de sous à un prix déjà trop élevé ? Faudra-t-il attendre que l’essence atteigne dix dollars le litre pour qu’elles soient obligées de le faire par manque d’espace sur leurs affiches ?

Les compagnies pétrolières tiennent en otage les propriétaires de véhicules à essence ou à diesel, elles pourraient au moins leur témoigner un minimum de respect en laissant tomber cette pratique ridicule qui date de l’époque où l’essence se détaillait à moins d’un dollar le gallon.

Bernard Cournoyer