La MRC du Pontiac dévoile son nouveau logo et demande une étude sur la gestion de la rivière des Outaouais

0
234

Maryam Amini

MRC DU PONTIAC – La réunion mensuelle du Conseil des maires de la MRC du Pontiac s’est tenue le 17 mai au bureau de la MRC à Campbell’s Bay.

Présentation

Josey Bouchard, enseignante à l’école l‘Envolée de Campbell’s Bay, a annoncé le lancement d’un livre, créé par ses élèves, qui aura lieu le 9 juin au Centre RA de Campbell’s Bay. Le livre « Les aventures mystérieuses Siméon et le train » porte sur l’histoire du Pontiac. La MRC a contribué au projet à hauteur de 500 $ afin que chaque finissant de 6e année en reçoive un exemplaire.

Rapport du conseil des jeunes

Rylee Ballman, présidente du Conseil des jeunes, a
présenté un rapport de leurs activités et a invité les maires à participer à un lave-auto et un barbecue de collecte de fonds qui aura lieu en juin.

Rylee Ballman a également indiqué que le Conseil des jeunes avait adopté une résolution demandant au ministère de l’Éducation d’encourager les négociations entre le syndicat représentant les chauffeurs d’autobus scolaires locaux et la société Sogesco. (Voir article page 2)

Administration

Le programme RénoRégion (RRP) de la Société d’Habitation du Québec (SHQ) accorde une aide financière aux propriétaires locaux à revenus modestes vivant dans la région pour corriger des déficiences majeures dans leur résidence.

La MRC est responsable et reçoit un montant forfaitaire par dossier, appelé Contribution à la gestion du programme (CGP), pour couvrir les coûts de vérification de l’admissibilité et des plans, etc. Il a été décidé de demander à la SHQ de modifier les conditions de paiement en cas d’annulation de dossier.

Les maires de la MRC ont également approuvé un nouveau logo qui supprime l’image graphique de la tête d’un chef autochtone ; de longues discussions ont eu lieu avant que la décision finale ne soit prise. Le nouveau logo est désormais utilisé sur le site web de la MRC.

Financement accordé

Le Conseil a confirmé l’octroi d’une subvention de soutien aux entreprises de 12 500 $ pour un projet recommandé par le comité d’investissement ; les détails du projet sont confidentiels.

Le 2 mai, le comité d’analyse de la MRC a pris des décisions concernant la dernière répartition du Fonds régional rural (FRR) 2022 ; 189 939 $ étaient disponibles pour des projets « structurants » admissibles. Quinze projets ont été reçus, demandant 303 203 $ en subventions ; 14 projets ont été déclarés admissibles et 7 ont été retenus pour un financement.

Les projets sélectionnés sont les suivants : Bryson RA – Camp d’été, 12 821,58 $ ; Chapeau Agriculture Society – Construction d’un marché de producteurs Phase 50 000 $ ; Coopérative Aventure Hélianthe – Achat de vélos électriques – 21 089 $ ; Harrington Hall Community Centre – Rénovation du bâtiment (Phase 1) 28 512. 80 $ ; Municipalité de Campbell’s Bay – Revitalisation du noyau villageois et ajouts à l’infrastructure des quais de la rivière des Outaouais 20 892,00 $ ; Archives du Pontiac – Achat d’équipement audiovisuel, 1 739,34 $ ; Municipalité de Shawville – Revitalisation du noyau villageois avec des lumières solaires 40 424.52 $. Le montant total des subventions allouées est de 175 476,74 $.

Demande d’étude sur les infrastructures de la rivière des Outaouais

En raison des inondations printanières de cette année, le Conseil a décidé de demander une étude provinciale et fédérale pour évaluer les infrastructures actuelles le long de la rivière des Outaouais, y compris les structures artificielles et la forme et le débit naturels de la rivière et de ses affluents des deux côtés (Ontario/Québec). Cette étude comprendrait une analyse coûts-avantages de l’ajout d’un autre réservoir et fournirait une compréhension globale du système de gestion actuel et de son potentiel d’amélioration.

Le 23 mai, le ministère de la Sécurité publique a organisé deux séances d’information à l’intention des propriétaires ou des locataires dont la résidence principale a été inondée cette année. (Voir page 13 pour l’article correspondant)

Le conseil a également résolu de demander au MTQ de réduire la vitesse à 70 km/h à l’entrée du village de Waltham, jusqu’au pont qui vers l’Isle-aux-Allumettes.

En raison de l’ampleur des pannes d’électricité causées par la tempête de verglas d’avril, le Conseil a décidé de demander à Hydro Québec (HQ) d’adopter « une approche proactive continue de la coupe de la végétation autour des lignes électriques ; en cas d’urgence, de permettre aux entreprises privées de couper, d’élaguer et d’enlever les arbres abattus près des lignes électriques et d’établir des relations avec Hydro-One…. de l’Ontario pour solliciter leur aide… afin de reconnecter les clients plus rapidement. »

Crédits d’impôts forestiers municipaux

À la suite des nouvelles modifications apportées par Québec à la Loi sur la fiscalité municipale qui ajoute une nouvelle catégorie « d’immeubles forestiers », les maires demanderont que les nouveaux crédits d’impôt offerts aux propriétaires de propriétés forestières ne proviennent pas du budget de la municipalité, mais soient traités comme les crédits existants du MAPAQ ; ces créditssont émis par la municipalité sur les propriétés agricoles lorsqu’elles répondent à des critères spécifiques – et la municipalité est ensuite remboursée par le MAPAQ. Les propriétés forestières seraient alors traitées de la même manière que les propriétés agricoles.

Le conseil a également décidé de demander le renouvellement de la suspension temporaire pour les zones « incompatibles avec l’exploitation minière » ; la suspension actuelle prend fin le 30 mai et empêche les nouveaux claims.

Mme Toller a fait remarquer : « Nous disposons d’une énorme quantité de minéraux et de grandes possibilités d’exploitation minière. Nous sommes ouverts à l’exploitation minière, mais il y a beaucoup de concessions et nous avons besoin de temps pour les réviser.

Le Conseil a décidé de renouveler le contrat de réception, de transport et d’élimination des déchets ménagers dans la MRC avec Campbell’s Bay Ciment pour une période supplémentaire de douze mois.

Il a également été décidé de demander au ministre des Ressources naturelles et des Forêts de rétablir l’allocation de pin à Commonwealth Plywood afin d’assurer la durabilité de ses activités. Selon l’entreprise, la garantie d’approvisionnement liée à son allocation de pin a été réduite de 40 %.