La démolition de la salle des Lions de Quyon débute, un peu en retard

0
15

Allyson Beauregard



Allyson Beauregard

MUNICIPALITÉ DE PONTIAC – Après une longue attente, les résidents de la Municipalité de Pontiac auront bientôt un nouveau centre communautaire, en remplacement de l’ancienne salle du Club des Lions, connue comme la « Beach Barn ».  Au cours d’une réunion spéciale, le 29 août, le conseil a accordé un contrat de 1,5 million de dollars à la compagnie LCC & Associés Canada Inc. pour la démolition et la reconstruction du centre communautaire de Quyon. La démolition débutera bientôt et devrait prendre deux semaines. Selon Dominic Labrie, agent de communication pour la Municipalité, la nouvelle bâtisse devrait être livrée vers la fin janvier 2018.
Le projet a connu un peu de retard, étant donné que le conseil a décidé d’embaucher un seul entrepreneur pour la démolition et la reconstruction au lieu d’accorder deux contrats distincts. Originellement, les appels d’offres devaient être
émis en mars. Cependant, en confiant les deux contrats à un seul entrepreneur, la Municipalité obtiendra un meilleur prix pour la démolition.
« Nous avons décidé de confier les deux contrats à un seul entrepreneur afin d’obtenir une soumission moins élevée. De plus, avant de commencer la démolition, il a fallu attendre que les plans de la nouvelle bâtisse aient été préparés par l’architecte et les ingénieurs », expliquait M. Labrie.  Il a aussi fait remarquer que les inondations du printemps dernier n’avaient nullement retardé le développement du projet.
C’est l’architecte Pierre J. Tabet qui a obtenu le contrat pour la préparation des plans de cette bâtisse de 7 000 pieds carrés. Le contrat de 170 000$ pour la gestion complète du projet lui avait été accordé par résolution du conseil le
13 décembre 2016. Il sera responsable de l’émission des appels d’offres et de la supervision des travaux de démolition et de reconstruction. Une fois terminé, le nouvel édifice pourra recevoir jusqu’à 200 personnes.
Le coût total du projet (1,7 million) inclut un montant de 177 000$ pour l’ingénieur, les architectes et la gestion du projet de même que d’autres frais pour l’ameublement et l’aménagement paysager. Un règlement d’emprunt de 1
,5 million couvrira les coûts du projet avec une contribution du Comité de revitalisation des berges de Quyon, qui avait amassé 113 000$ par des collectes de fonds. 
                        (Tr. LT)