Journée « Portes ouvertes » au CFP Pontiac

0
29

Pour la journée « Portes ouvertes » au CFP Pontiac, Karine Foucault, conseillère en information     scolaire et professionnelle, montre à un élève comment fonctionne une machine de précision.    (AM)

André Macron


Pour la journée « Portes ouvertes » au CFP Pontiac, Karine Foucault, conseillère en information     scolaire et professionnelle, montre à un élève comment fonctionne une machine de précision.    (AM)

André Macron

MANSFIELD, le 15 janvier 2014 – Alors que la nouvelle formation en assistance à la personne en établissement va commencer en février prochain, une journée « Portes ouvertes » était organisée par le Centre de formation professionnelle du Pontiac au cours de laquelle des groupes d’élèves du secondaire ont pu avoir un aperçu de chacune des formations offertes.
Au CFP Pontiac, ce sont donc les cours de secrétariat et de comptabilité, donnés en formation continue et en enseignement individualisé, et de mécanique de véhicules légers (formation de 1800 heures) qui étaient présentés. Selon Pierre Luc, enseignant en mécanique de véhicules légers, le cours ne consiste pas uniquement en la réparation, mais bien aussi en la compréhension de la nature du problème, s’apparentant de ce fait au domaine plus technique de la mécanique. En plus des formations présentées, les élèves du secondaire ont pu goûter à la formation professionnelle par le biais d’ateliers interactifs touchant différents secteurs.
Il y a, au Québec, 7 centres de formation professionnelle et plus de quarante formations offertes. Selon, Karine Foucault, conseillère en information scolaire et professionnelle, depuis bientôt quatre ans maintenant, on assiste à une hausse de la demande dans les métiers professionnels et par conséquent, à une hausse des inscriptions dans l’ensemble des centres de formation professionnelle d’où l’importance de sensibiliser les jeunes à cette réalité.
D’après les prévisions d’Emploi-Québec, 32 400 emplois seront disponibles en Outaouais d’ici 2016. Le nombre d’emplois à pourvoir sur le marché du travail en Outaouais sera attribuable à la croissance économique et aux départs à la retraite. Les besoins de main-d’œuvre suite à ces départs seront d’autant plus importants qu’il y a vieillissement de la main-d’œuvre.
En Outaouais, ce sont 69 professions qui se classent parmi les plus en demande présentement. Parmi ces professions, 36 % nécessitent une formation professionnelle, 25 % une formation collégiale, 30 % une formation universitaire et 9 % ne nécessitent aucune formation particulière. Pour les professions relevant de la formation professionnelle, 23 d’entre elles (sur 25) sont offertes ou seront offertes dans la région de l’Outaouais.
En offrant sa toute nouvelle formation, assistance à la personne en établissement, le CFP Pontiac répond lui aussi, selon le directeur Serge Lacourcière, à la demande. Avec le vieillissement prévu de la population du Pontiac, les besoins se feront sentir et le placement devrait être plutôt bon.
(Source : Service régional de la formation professionnelle en Outaouais)