Je suis drogué !… Et vous l’êtes peut-être aussi !

0
26

André Macron


André Macron

Depuis quelques mois, je tente de ne plus boire de liqueurs et de limiter ma    consommation de sucre… Et mon dieu, que c’est dur ! Il ne me semblait pas      pourtant, au départ de cette simple petite résolution, que je partais au combat… Et pourtant, après quelques recherches sur le sujet et le visionnement d’un documentaire sur « La face cachée de Coca-Cola », force est de constater que je suis drogué depuis des années et qu’aujourd’hui, le sevrage a commencé. À quand le vôtre ?
À tous ces gens qui, aujourd’hui même, ouvriront leur Coke désaltérant, je leur pose la même question maintes fois répétée par la journaliste du documentaire précité : savez-vous exactement ce que contient votre boisson gazeuse ? En connaissez-vous la composition ? Partout, la même réponse, la même ignorance… Pas étonnant puisque Coca-Cola dépense des milliards pour préserver et entretenir le « Big Secret » !    Et nous sommes là de toute façon pour leur faire une confiance aveugle… assurément !
Sans même parler de la feuille de Coke que l’on utiliserait dans cette boisson, ne parlons donc que du sucre dont les méfaits sont quasi aussi ravageurs. Aujourd’hui, nos enfants risquent de mourir plus jeunes que nous si nous n’y faisons rien et pourtant, Coca-Cola, entreprise-symbole de cette consommation massive de calories vides, vend quotidiennement deux milliards         de ses boissons gazeuses et ciblent          justement…nos enfants.
Tout comme la nicotine, la cocaïne, les amphétamines ou la morphine, mais certes dans une moindre mesure, le sucre agit sur notre cerveau : plus on en consomme, plus on en veut et c’est ainsi que le cercle de la dépendance, tout comme pour n’importe quelle autre drogue, s’installe redoutablement. Pour obtenir le même degré de       satisfaction, il nous faudra en consommer davantage et plus encore. « Le sucre est un poison », déclare le Docteur Lustig, spécialiste de l’obésité infantile. À quand les     condamnations pour ceux qui nous poussent à en consommer ?
Buvez deux bouteilles de Coca-Cola par jour et vous perdrez vingt ans de votre vie ! Les dommages sont tout aussi importants que ceux causés par la cigarette et pourtant, les industries de l’alimentaire ne semblent pas être surveillées d’aussi près                  malheureusement. Les boissons gazeuses, souvent à prix réduit, ont remplacé sur nos tables le traditionnel pichet d’eau qui vaut aujourd’hui une fortune. Et nos enfants consomment allègrement de quoi les tuer à petit feu si nous n’y faisons rien.
« Je suis médecin, mon rôle est de soigner les gens. Mais je ne peux pas le faire          si l’industrie alimentaire les détruit », déclare le Docteur Lustig. Notre système de santé coûte une fortune. À coup           d’attaques cardiaques, d’AVC, de cancers et de diabètes, il ne peut pas survivre. Il faudra bien que quelqu’un entende ce cri d’alarme parce que, pendant que les uns                    s’enrichissent et meurent, accompagnés des meilleurs médecins peut-être, les autres meurent aussi. Mais, entretemps, ils coûtent tous à notre système de santé, déjà boulimique, un beau paquet de milliards de dollars qu’une politique de prévention pourrait nous faire économiser.
Que compte donc faire M. Barrette, notre nouveau ministre de la Santé, pour prendre en main notre santé à tous ?          En attendant, nous n’avons plus vraiment le choix. Nous pourrions boycotter tous les produits sucrés… Mais attention, période de sevrage obligée !