« J’ai toutes les ententes nécessaires pour aller de l’avant » -Bruno St-Cyr – Relance de la Scierie Davidson

0
30

François Carrier


François Carrier

MANSFIELD – Le Journal a reçu une invitation de la part du propriétaire de la scierie Davidson, Bruno Saint-Cyr, pour aller à sa rencontre afin de faire le point sur son projet de cogénération pour la relance des opérations de la scierie. M. St-Cyr a dit souhaiter « remettre les pendules à l’heure » et donner un réel portrait de la situation.
« Contrairement à ce que certains affirment, on a encore les ententes valides, il ne nous manque qu’un financement de départ qu’on peut évaluer à 2 millions », affirme M. St-Cyr. Il ajoute qu’à l’exception de quelques mises à niveau, l’usine est
toujours en état de fonctionner et que l’équipement, telle que la machinerie qui
permet de sécher le bois, est tout à fait fonctionnel et en bonne condition. « Il y a certaines mises à jour à faire, mais vraiment rien de majeur, au contraire, c’est une force pour nous, notre équipement et notre situation géographique », a-t-il soutenu. Il affirme que l’endroit est le site le plus près de la ressource première, mais aussi qu’il est le seul pouvant fonctionner  pendant 12 mois.
« Avec la pâte, on pourra faire fonctionner la centrale et surtout, on pourra relancer
les activités de la scierie »a-t-il expliqué. Certaines personnes lui ont d’ailleurs reproché d’avoir donné peu d’information sur le cheminement du projet et de ne
pas livrer de résultats, comme lors de la rencontre de la communauté Anishinaabek Fort-Coulonge Kichesipirini tenue le 26 janvier dernier. En réponse, il précisé qu’il s’agissait de la seule façon au départ pour conclure des ententes. « On devait travailler en sous-marin pour faire avancer notre dossier, mais maintenant, on est à l’étape d’être publics », explique M. St-Cyr.
Le contrat avec son principal investisseur vient à échéance à la fin du mois
de février. « Ça fait déjà quelques reprises que nous avons réussi à prolonger la date limite, nous espérons trouver la somme de 2 millions pour ensuite avoir accès au financement  », a-t-il ajouté.
Durant la rencontre, M. St-Cyr a donné accès à certains documents d’affaires, tels que des ententes avec certains partenaires financiers. On a pu d’ailleurs coonsulter le contrat avec Hydro-Québec, en vue de la vente d’électricité qui serait produite par la centrale de cogénération.
Notons que M. St-Cyr compte sur l’appui de la municipalité de Mansfield. « C’est un beau projet, c’est jusqu’à maintenant le seul avec un vrai plan d’affaires », a fait savoir le maire de Mansfield, Gilles Dionne. La Municipalitee possède des droits sur le site de Davidson à cause des taxes non payées depuis la fermeture de la scierie.