Groupe de travail sur l’évaluation d’Alleyn-et-Cawood

0
32

Réunion du groupe de travail sur l’évaluation foncière d’Alleyn-et-Cawood

Tashi Farmilo

ALLEYN-ET-CAWOOD : La récente crise de l’évaluation foncière à Alleyn-et-Cawood a mené à la création d’un groupe de travail dédié pour répondre aux préoccupations des citoyens. Le groupe de travail compte 20 membres, dont des élus, des employés municipaux et des contribuables. Son objectif principal est d’assurer la transparence et la participation de la communauté au processus de réévaluation et de demander la révision du facteur comparatif utilisé dans les évaluations.

Le choc initial est survenu lorsque les propriétaires ont reçu des avis avec leurs factures de taxes 2024 indiquant une augmentation significative de la valeur des propriétés en raison d’une poussée du développement local qui a provoqué un écart entre les évaluations actuelles des propriétés et les prix de vente réels. La valeur des propriétés devrait augmenter de 370 % en 2025, suscitant des craintes de difficultés financières, en particulier chez les personnes à revenu fixe. Isabelle Cardinal, directrice générale de la municipalité, a noté que certains lots se vendent à un prix nettement supérieur à leur valeur imposable, ce qui nécessite un facteur comparatif de 3,7. Toutefois, ces nouvelles évaluations ne prendront effet qu’au rôle triennal 2025-2026-2027.

Tim Ferrigan, directeur de l’évaluation foncière de la MRC de Pontiac, a souligné que les valeurs pour 2025 n’ont pas encore été déterminées et que la municipalité ajustera le taux d’imposition pour atténuer l’impact sur les résidents.

Le groupe de travail vise à répondre directement aux préoccupations de la communauté. Maggie Eardly, résidente de Cawood et membre du groupe de travail, a souligné l’urgence de réviser l’augmentation de 3,7 %, qu’elle a qualifiée de « scandaleuse » et pouvant entraîner la perte de leur maison par les résidents. Mme Eardly a souligné que le pic d’évaluation est basé sur les ventes de propriétés pendant la pandémie, lorsque le marché était inhabituellement élevé.

Le plan de communication du groupe de travail, dirigé par Julie Vaux, tient les résidents informés et impliqués. Ils prévoient une assemblée publique le 22 juin pour présenter leur plan d’action et recueillir d’autres commentaires de la communauté.

Mme Cardinal a souligné l’importance d’une communication claire pour prévenir la désinformation. «Il est essentiel de remettre les pendules à l’heure. La municipalité ajustera le taux du millième pour éviter une forte augmentation des taxes, en veillant à ce que les résidents ne soient pas indûment accablés. Nous nous engageons à faire preuve de transparence et d’exactitude et exhortons les résidents à rester informés par nos canaux officiels», a-t-elle déclaré.

Lors de la première réunion du groupe de travail, le 20 mai, plusieurs discussions et décisions ont eu lieu. Angela Giroux a été élue présidente et dirigera le groupe de travail. Des explications détaillées ont été fournies sur le processus complexe de la liste triennale, y compris la justification du facteur comparatif actuel de 3,7.

Le groupe de travail a également discuté des écarts entre les récentes ventes de propriétés et les nouvelles évaluations. Cela a conduit à un consensus sur le fait que le facteur comparatif devrait être révisé pour refléter des conditions de marché plus récentes et plus réalistes. Le groupe de travail prévoit également de déposer une pétition pour recueillir un soutien plus large, dans le but de porter la question à l’attention des autorités supérieures et du grand public.

Mme Cardinal a réitéré que la municipalité se bat pour assurer des évaluations foncières justes et réalistes. « Nous voulons éliminer la panique et la peur que la désinformation peut causer », a-t-elle déclaré. « Notre priorité est de bien informer notre communauté et de corriger rapidement les inexactitudes. Ce groupe de travail est un élément essentiel de cet effort », a-t-elle conclu.