Enquête du BEI

0
47

Le BEI enquête après que la personne a été retrouvée inconsciente en garde à vue

François Carrier

CAMPBELL’S BAY – Le vendredi 1er mars, vers 14 h 30, le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a lancé une enquête sur les circonstances d’une détention impliquant le poste de la Sûreté du Québec (SQ) à Campbell’s Bay. Selon les informations diffusées par le BEI, vers 8 h 40, des policiers de la SQ ont arrêté une personne à leur domicile. Plus tard dans la journée, vers 11 h 15, la personne aurait été retrouvée inconsciente sur le sol de la salle d’interrogatoire de la station de la SQ. Les premiers soins leur ont été prodigués et il a ensuite été transporté à l’hôpital où son état était considéré comme grave. Aucune autre information n’a été rendue disponible pour le moment par le BEI.

Selon la procédure dans ce type de cas, aucune théorie ne peut être mentionnée, ni aucun élément de l’enquête rendu public avant la conclusion, ce qui peut prendre plusieurs mois. Contacté par CHIP FM, le BEI a néanmoins confirmé que la salle d’interrogatoire est surveillée par des caméras et que le BEI est en possession des images.

Cinq enquêteurs du BEI ont été chargés d’enquêter sur les circonstances entourant l’intervention et compte tenu des procédures dans ce type de dossier, la police de Montréal prend en charge l’enquête criminelle initiale qui a mené à l’arrestation, car la SQ ne peut pas poursuivre l’enquête pendant qu’elle fait elle-même l’objet d’une enquête. Le BEI demande à toute personne qui pourrait avoir été témoin de cet événement de les contacter via leur site Web : www.bei.gouv.qc.ca. Les enquêtes du BEI prennent en moyenne un peu plus de cinq mois.

La mission du BEI est de faire toute la lumière sur les faits entourant l’intervention policière. Le BEI enquête sur tous les cas où une personne, autre qu’un agent de police en service, décède, subit des blessures graves ou est blessée par une arme à feu utilisée par un agent de police lors d’une intervention policière ou en garde à vue.

La SQ et le Service de police de la Ville de Montréal ont refusé de commenter en raison de l’enquête du BEI. Le BEI a confirmé au Journal que la personne qui a été retrouvée inconsciente était toujours hospitalisée et dans un état grave en date du matin du 8 mars.