Enfin, décision pour les maringouins

0
15

Lionel Tessier


Lionel Tessier

MANSFIELD – Une des annonces les plus importantes faites lors de la      réunion régulière du conseil municipal le 14 mai dernier concernait le contrôles des maringouins (insectes piqueurs).  Comme le faisait remarquer un conseiller, cette question est discutée depuis plus de 10 ans sans résultats, mais le conseil actuel, en collaboration avec le conseil municipal de Fort-Coulonge, a pris une décision dans ce dossier. La seule compagnie qui a offert ses services prévoit un coût (pour les deux municipalités) de 217 793$ pour la première année (soit 142,29$ par logis) et de 248 906$ pour les années suivantes (soit 1562,53$ par logis). Si le projet est accepté, un compte de taxe        spécial sera envoyé à chaque contribuable touché par cette mesure.
Cependant, étant donné qu’il s’agirait d’un emprunt important pour les municipalités, la décision sera soumise à la population.  En effet, toutes les personnes concernées (voir l’avis public dans ce Journal) peuvent s’opposer à cet emprunt en se déplaçant le 26 mai pour aller signer un registre à leur bureau municipal.  Si plus de 163 personnes dans Mansfield et 123 personnes dans Fort-Coulonge vont signer le registre, les conseils municipaux devront soit décréter un référendum sur la question (au coût de 20 000$ à Mansfield seulement) ou alors abandonner le projet (ce qui est le plus probable).  Si les citoyens opposés à ce projet ne vont pas signer le registre, une taxe spéciale pourrait être imposée à chaque propriétaire touché par ce projet.
Parole au public
Gary Bélair, représentant la communauté Pontiac Algonquin Outaouais, est venu demander le soutien du conseil pour l’organisation d’un pow-wow de           5 jours en 2015: le conseil lui a accordé un montant de 100$ pour de la publicité.
À un contribuable qui s’informait du chemin du Jim, le conseil a répondu que la niveleuse avait passé une quarantaine d’heures la semaine dernière pour améliorer la route jusqu’au kilomètre 42, mais pas sur la route du Galarneau qui était impraticable. Par ailleurs, le reste de ce chemin (chemin forestier) sera entretenu comme      par les années passées par     la MRC et d’autres           contributeurs.
Rapport des comités
Gélineault Dionne, qui siège au comité provisoire d’administration du Centre de loisirs des draveurs, a annoncé que cet organisme allait devenir un OBNL (Organisme à but non lucratif) afin de bénéficier de plusieurs subventions qui ne sont pas disponibles pour une coopérative.
Résolutions générales
La comptable Janique Éthier, CGA, est venue présenter un résumé du rapport financier de l’année 2013:  elle n’a pas trouvé d’anomalie, elle a constaté un excédent de 61 916$ pour l’exercice financier 2013. Elle a été choisie par le conseil pour faire le      travail de vérification comptable de 2014.
Un montant de 1 000$ a été accordé au projet Rock-Fest de la Maison des jeunes/Service-incendie.
Par contre, devant les chiffres avancés (600$ du mètre) pour l’installation d’un aqueduc dans le secteur Grand-Marais (qui compterait 6 km, soit 6 000 mètres), le conseil s’est montré réticent à continuer ce projet qui représenterait une dépense trop considérable pour le résidants de ce secteur.
La nouvelle entente    avec Fort-Coulonge pour          l’alimentation en eau potable de certains secteurs de Mansfield comprendra une résidence sur le chemin du Pont-Rouge qui n’avait pas accès à ce service. La rue Projet Pierre Laporte sera municipalisée étant donné que les travaux de préparations ont été         réalisés à la satisfaction du conseil par l’entrepreneur.
Un montant de 500$ a été octroyé pour les bourses du Pontiac et le conseil a accepté que la fête des   finissants (after grad) des étudiants de l’ESSC se tienne au parc Amyotte, tout en précisant que des conditions strictes doivent être respectées (sécurité adéquate, responsabilité des organisateurs…).