Énergir valorise de manière démesurée la production de gaz naturel

0
18

En réplique à une lettre d’opinion publiée dans La Presse par Normand Beauregard et Normand Mousseau (« Gaz naturel renouvelable – Fiasco économique à l’horizon ») le 12 février dernier, Énergir publie un communiqué où elle prétend que le coût du gaz naturel renouvelable (GNR) do

En réplique à une lettre d’opinion publiée dans La Presse par Normand Beauregard et Normand Mousseau (« Gaz naturel renouvelable – Fiasco économique à l’horizon ») le 12 février dernier, Énergir publie un communiqué où elle prétend que le coût du gaz naturel renouvelable (GNR) doit être comparé avec les alternatives énergétiques renouvelables et qu’il constitue une option concurrentielle pour les consommateurs désirant réduire leur empreinte carbone. Les membres du Regroupement des organismes environnementaux en énergie (ROEÉ) sont en désaccord avec cette position : le coût du GNR devrait plutôt être comparé avec celui d’un mètre cube de gaz économisé.
En effet, l’alternative la plus verte et la plus rentable à un mètre cube de gaz utilisé est un mètre cube de gaz non consommé. Cette vérité de La Palice ne semble pourtant pas trouver écho chez Énergir, qui préfère payer en moyenne cinq fois plus cher pour une molécule de GNR que pour économiser un mètre cube de gaz de schiste. Trouvez
l’erreur !

Laurence Leduc-Primeau (ROEE)
Montréal