Décès de Louis Lang

0
4

Je souhaite informer vos lecteurs d’un décès qui est pertinent à l’histoire moderne du Pontiac. Je viens de l’apprendre par un ami qui vient souvent ici. Le nom du défunt est Louis Lang, et il s’est présenté dans le Pontiac aux élections provinciales et fédérales en 1998, 1991, 2000, 2012, 2014 et 2018 (au moins). M. Lang s’est présenté à chaque fois pour le

Parti marxiste-léniniste du Québec, et c’est justement la raison pour laquelle nous n’avons pas entendu parler de son décès. Nos médias considèrent toute sorte de candidat communiste comme quelque chose à cacher, étant donné l’incapacité de notre nation à penser beaucoup plus loin que la plupart des Américains.

Je me souviens de l’allocution de M. Lang à Campbell’s Bay lors des dernières élections provinciales, alors qu’il se présentait contre une liste complète de partis traditionnels – M. Lang était de loin le plus éloquent et le plus franc que tous les autres, y compris notre député actuel. Il n’a pas essayé d’éviter ou de contourner des questions spécifiques, mais a parlé clairement de la nécessité d’une nouvelle façon de penser et d’une nouvelle façon de gouverner notre province et notre pays dans l’intérêt des travailleurs et de la classe moyenne, et non des porte-parole des entreprises que nous élisons habituellement. Je lui ai parlé après cette réunion, et j’ai fini par voter pour lui, non pas parce que je m’attendais à une victoire, mais comme vote de protestation. Plutôt que de bloquer le centre-ville d’Ottawa “pour la liberté”, Lang représentait une véritable alternative, non pas une alternative venue de Chine ou d’ailleurs, mais une alternative adaptée aux réalités de notre société, où les autochtones, les pauvres et la classe ouvrière, en particulier les gig-workers, pouvaient être véritablement représentés.

Lors d’une de ces élections, M. Lang a en fait remporté un seul scrutin à Waltham ! Non pas que Waltham soit rempli de communistes, mais ils ont réalisé que quelque chose de différent devait être fait, et pas seulement une autre “politique du geste”. J’espère qu’ils trouveront quelqu’un pour le remplacer, aussi articulé et intelligent que l’était M. Lang.

Il est né en Hongrie mais est venu au Canada avec ses parents, tous deux survivants de l’Holocauste. Sa mère a survécu à Auschwitz. Il est devenu biologiste après avoir étudié à McGill, mais des années plus tard, il est entré au service des Postes, où il a travaillé pendant environ 30 ans, devenant chef du syndicat et menant l’une des plus importantes grèves de l’histoire moderne du Canada. Il a vécu à Aylmer et est décédé d’un cancer au milieu de sa soixante-dixième année en novembre dernier. C’est une honte pour les démocrates du Pontiac que sa vie soit passée avec si peu de reconnaissance et de soutien, mais c’est tout à fait compréhensible, puisque nos écoles et nos médias n’ont aucun engagement à partager les connaissances sur les possibilités politiques qui vont à l’encontre de notre démocratie corporative où 30% du vote donne le plein pouvoir aux Libéraux …..

John Bessell
L’Isle-aux-Allumettes