Coupes à blanc en forêt

0
30

Une forêt qui a subi une coupe à blanc sans suivre le règlement de la MRC Pontiac en bordure d’une route et d’un cours d’eau.

Arnaud de la Salle



Une forêt qui a subi une coupe à blanc sans suivre le règlement de la MRC Pontiac en bordure d’une route et d’un cours d’eau.

Arnaud de la Salle

MRC PONTIAC – Le Journal du Pontiac a voulu obtenir l’avis d’un expert en foresterie au sujet des récentes coupes à blancs qui ont été signalées dans la municipalité de Thorne, donc nous avons posé des questions à M. Martin Boucher, ingénieur forestier au Groupement forestier du Pontiac.
Ces coupes sont-elles légales? « C’est une pratique qui semble parfois très expéditive et peut être un peu choquante pour certains, mais c’est un processus de récolte du bois qui a toute son importance surtout en vue d’une replantation complète de la parcelle. Il ne faut pas être surpris par cette pratique parce qu’elle a toute son efficacité. Personne n’est choqué quand une agriculteur coupe et récolte sa prairie pour faire du foin pour son bétail.  En foresterie, on doit raisonner de la même façon. 
Sur 3000 producteurs, environ 10 % consultent et adhèrent au GFP et sont sensibilisés aux meilleures pratique de récolte du bois, » nous dit-il. Les coupes finales ou de récupération, comme nous préférons les nommer plutôt que  coupes à blanc, sont effectuées en fonction de l’essence d’arbre à récolter. Dans le cas d’une érablière, on ne peut pas faire de coupe de récupération. Par contre, pour les peupliers d’une peupleraie lorsque les arbres ont atteint l’âge de 60 ou 70 ans, il n’y a pas d’autres moyens, il faut les abattre sinon la qualité du bois se détériore. Sur une année, nous en effectuons une quarantaine. Ces coupes peuvent couvrir de 1 à 40 hectares.
Pour le côté légal, le règlement qui s’applique est celui de la MRC qui doit être adopté par chaque municipalité et appliqué par celles-ci. Dans la réalité nous voyons que ce règlement n’est pas suivi souvent par manque de moyens ou par manque de formation ».