Coupe de 50% des postes de gestion Plus de réductions de budget pour les services de santé de la région

0
15

Laurent Robillard-Cardinal (tr. L. T.)


Laurent Robillard-Cardinal (tr. L. T.)

GATINEAU – Les membres du conseil d’administration du CISSSO (Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais)  se pencheront probablement sur les prévisions budgétaires lors de leur prochaine réunion le 10 mars prochain. « Nous nous attendons à des coupes de la subvention provinciale de l’ordre de 20 millions de dollars », déclarait Geneviève Côté, porte-parole du CISSSO. Tous les services de santé du Pontiac font partie du CISSSO.
Le budget du CISSSO dépend du troisième et dernier budget que le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, devrait présenter le 17 mars, une douzaine de jours avant la fin de l’année fiscale le 1er avril.
« Nous avons un déficit de 8 millions et notre objectif est d’en arriver à un budget équilibré le 31 mars 2017. C’est tout un défi de gérer un tel budget, mais nous avons confiance », ajoutait Mme Côté.
Créé il y a un an par la fusion forcée des cinq CSSSs de la région (des Collines, Gatineau, Papineau, Pontiac et Vallée-de-la-Gatineau), le CISSSO gère un budget de près de 790 millions de dollars.
Le CA (conseil d’administration) a toujours maintenu qu’il serait en mesure de faire face à ces coupures et d’équilibrer son budget sans que les services ne soient affectés.  Son plan pour y arriver sera dévoilé au cours des prochaines semaines.
L’an dernier, le directeur général du CISSSO, Jean Hébert, avait dévoilé ses plans à la mi-mai. À ce moment-là, le conseil devait composer avec des coupes de près de 20 millions, en plus d’un déficit d’opérations de 11,5 millions.
« Nous allons prendre les mesures nécessaires. Plusieurs postes n’ont pas été renouvelés, un nouveau système téléphonique générera des économies et nous avons pris d’autres mesures pour optimiser nos ressources », ajoutait Mme Côté. Le nombre de postes de gestionnaires au CISSSO a été réduit de 75 à 37.
Les mesures de réduction des coûts seront analysées par le CA lors des rencontres du début de la nouvelle année fiscale les 17 avril, 5 mai et 9 juin.
Les prévisions budgétaires devraient être adoptées au cours de la réunion du 15 juin.
Avant la création du CISSSO, le ministre de la Santé, Dr Gaétan Barrette, avait placé le Centre de santé et de services sociaux de Gatineau sous tutelle
à cause de son incapacité à présenter un budget équilibré en 2015.