Contrôle des moustiques

0
14

Lionel Tessier


Lionel Tessier

MANSFIELD ET FORT-COULONGE – Si vous habitez près de l’aréna, il ne faut pas vous surprendre si vous entendez un hélicoptère décoller et atterrir fréquemment au cours de prochains mois.  En effet, au cours de la séance d’information tenue par la compagnie GDG, qui a obtenu le contrat de contrôle des moustiques dans les deux municipalités, on a appris que l’épandage du BTI (Bacillus Thurengiensis Israelensis) est déjà commencé et se poursuivra jusqu’en septembre prochain.  En plus de l’équipe aérienne, des employés (des postes ont été ouverts pour des citoyens locaux) visiteront les marécages et le bord des cours d’eau pour épandre ce produit.
L’employé de GDG qui faisait la
présentation à l’école secondaire Sieur-de-Coulonge devant une quarantaine de
personnes, le 14 avril dernier, a précisé que ce produit est approuvé par Santé Canada et le ministère de l’Environnement du Québec et est inoffensif pour les humains.  Il est utilisé depuis plus de 25 ans et a servi
à GDG pour mener à bien plus de 1 000 projets de contrôle d’insectes piqueurs. Le produit utilisé se dégrade et disparaît de l’environnement en 24 heures.
La compagnie garantit que le nombre de maringouins et de mouches noires
diminuera de 80% au cours de la première année de traitement (été 2015) et que les résultats seront encore meilleurs au cours dess prochaines années si les municipalités décident de renouveler leur contrat.  Une équipe composée de représentants des deux municipalités et de GDG fera le
suivi du projet tout au cours de l’été
pour vérifier si le traitement contribue effectivement à faire disparaître presque complètement le nombre d’insectes piqueurs dans nos secteurs.  Ils feront ce
travail en comparant le nombre de moustiques piqueurs dans les endroits traités avec le BIT et ceux qui ne sont pas traités.
Le représentant de GDG a montré que seuls les insectes qui vivent de sang sont affectés par le BIT, donc tous les autres moustiques (libellules, etc.) ne sont pas touchés, ce qui fait en sorte que les oiseaux et autres animaux qui mangent des insectes ne sont pas privés de nourriture.