Contre…!?

0
18

Daniel Francis, un des rares historiens anglophones ouvert au Québec déclare dans son livre National Dreams: «… j’ai grandi avec toute une série d’idées sur notre pays qui étaient fausses et que j’ai passé la plus grande partie de ma vie adulte à

Daniel Francis, un des rares historiens anglophones ouvert au Québec déclare dans son livre National Dreams: «… j’ai grandi avec toute une série d’idées sur notre pays qui étaient fausses et que j’ai passé la plus grande partie de ma vie adulte à
désaprendre». Ces idées fausses, il les a apprises à l’école, dans son livre d’histoire Our Canada de Arthur Dorland, un
professeur à University of Western Ontario. Par exemple, que les Amérindiens étaient d’origine chinoise et que la plupart étaient cannibales. Que le Québec était une province rétrograde dont les habitants
s’accrochent obstinément aux anciens modes de vie des canadiens-français. Francis ajoute que les gens de sa génération, qui sont aujourd’hui aux commandes de la société, ont appris, comme lui, à connaître le Québec dans les vieux manuels. Leur vision du Québec est celle d’une société naïve, insouciante, arriérée et raciste, incapable de démocratie, manipulée par une bande
d’individus criminels qui veulent leur imposer l’indépendance. Apparemment, ces clichés ont aussi contaminé un certain nombre de Pontissois pour qui des R. Bertrand sont complètement à côté de la plaque, contrairement à eux qui détiennent la vérité et dont l’opinion seule mérite d’être exprimée.
Lise Séguin,
Mansfield